IMEP_Gala_Puccini_visuels_site_web

Gala Puccini et Tchaïkovsky: par l’orchestre symphonique de l’IMEP

Date : Le 20 avril 2024 à 20:00

Lieu : Grand Manège – Namur Concert Hall

Rue Rogier, 82

Namur, 5000

Infos réservations

Par téléphone: 081 27 40 60 Grand Manège

Plein tarif : 1re cat 24€ ; 2e cat 18€ ; 3e cat 14€ ; 4e cat 13€ + 65 ans : 1re cat 21€ ; 2e cat 17€ ; 3e cat 13€ ; 4e cat 11€ – de 20 ans et étudiants : gratuit

Média

Accompagnés de l’orchestre symphonique de l’IMEP,

les étudiants de la classe de chant interprètent des grands airs d’opéra du répertoire de Puccini. Pauline van der Rest interprétera le concerto pour violon de Tchaïkovsky en prélude au Concours Reine Elisabeth 2024. Une soirée extraordinaire en perspective!

image-3 pour le Hero

A lire...

Plongez-vous dans l’univers lyrique de Puccini!

En cette année 2024 nous commémorons le centenaire de la disparition de Giacomo Puccini à Bruxelles le 29 novembre 1924. Figure majeure de l’opéra italien, Puccini prend la relève de Verdi en s’inspirant comme lui d’oeuvres littéraires françaises. Il imagine un langage théâtral incarné et convaincant, porté par des airs d’un grand lyrisme qui figurent parmi les plus célèbres du répertoire. Puccini confiait à son librettiste Luigi Illica en 1912: « Je veux faire pleurer les gens : c’est en cela que tout réside… L’amour et le chagrin sont nés avec le monde… Il faut trouver une histoire qui nous saisit avec sa poésie, son amour et son chagrin, et nous inspire au point que nous puissions en faire un opéra ». L’amour et la jalousie se déchaînent avec passion dans Tosca, Manon Lescaut c’est l’histoire tragique d’un amour impétueux, La Bohème touche le cœur de la bohème artistique parisienne, Madame Butterfly est une histoire de trahison profonde et d’amour éternel et enfin, Turandot, le chef‐d’œuvre inachevé raconte les mystères de l’amour. En effet, Puccini ne vivra pas assez longtemps pour terminer le dernier duo d’amour. Lorsque le Maestro Toscanini créa Turandot à la Scala, le 25 avril 1926, il posa sa baguette à l’endroit même où Puccini s’était arrêté et se tourna vers le public en disant : « Ici s’achève l’opéra du Maestro. Il en était là quand il est mort ». Ensuite, le rideau se baissa, lentement…

Tchaikovsky, le concerto pour violon qui redonne le goût de vivre!

Le Concerto pour violon en ré majeur op. 35 de Tchaïkovski fut composé en mars et avril 1878. Il se compose de trois mouvements: Allegro moderato (ré majeur) – Canzonetta. Andante (sol mineur) – Finale. Allegro vivacissimo (ré majeur). La création a eu lieu à Vienne, le 4 décembre 1881 avec le violoniste Adolph Brodsky sous la direction de Hans Richter. Il était originellement écrit pour Léopold Auer, mais celui-ci refusa de le jouer en raison de sa difficulté ; ce dernier reviendra plus tard sur sa décision, mais en modifiant certains passages de la partie soliste. « Avant d’écrire son concerto, Tchaïkovski avait vécu des moments très éprouvants, et la composition de cette pièce en particulier s’est déroulée si facilement, en 25 jours et de manière tellement fluide et ardente, qu’on peut dire qu’elle lui a redonné le goût de vivre! » (cf. Radio France). Le concerto de Tchaïkovski  est un must du Concours Reine Elisabeth! En effet, lors des 17 sessions de violon du Concours Musical International Reine Elisabeth, le Concerto pour violon de Tchaikovsky a permis à 3 musiciens de l’emporter.  Vadim Repin en 1989, suivi par Baiba Skride en 2001 et se termine par la fougue du jeune Ray Chen en 2009. C’est le voeu que nous formulons pour Pauline van der Rest! Ce véritable hit au box-office de la musique classique, redoutable pour ses difficultés techniques et presqu’athlétiques, séduit le public à chaque session de violon! (Louis-Jean Goblet)

Au programme

PARTIE 1

Crisantemi: Orchestre seul

S. Angelica – Air de S. Angelica: Senza mamma par L. Hers
La Bohème – Air de Mimi: Si, mi chiamano Mimi par S. Geeraerts
Duo Mimi-Rodolfo: O soave fanciulla par S. Geeraerts et S. He
Air de Mimi: Donde lieta par Sang Eun Kim
Air de Musetta: Quando m’en vo par Z. Skotnicki

PARTIE 2

Manon Lescaut – Intermezzo: Orchestre seul
Edgar – Air de Franck : Questo amor vergogna mia par G. Harmegnies
La Rondine – Air de Magda: Chi il bel sogno di Doretta par E. Botez
G. Schicchi – Air de Lauretta: O mio babbino caro par A. Giaux
Air de Rinuccio: Firenze è come un albero fiorito par J.-C. Murengezi
Turandot – Air de Liu: Tu che di gel par L. Hers
M. Butterfly – Trio Suzuki-Pinkerton-Sharpless: D. Doneux, Q. Byloos et G. Harmegnies
Chœur a bocca chiusa : Chœur
Duo des fleurs Tutti i fior: A. Tanaka et L. Homez
Tosca – Air Cavaradossi: E lucevan le stelle par S. He
Scène de Scarpia: Te Deum par J.-D. Piette, Q. Byloos et choeur