Festival de piano 2017

Présentation des activités de l’IMEP

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(1re partie)

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(2e partie)

Il Bel Canto – Concert lyrique du 28 novembre 2015
(1ère partie)

  • Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016

le 17 mai 2016 à 07:32

« Cher Monsieur Jardon, ces quelques mots pour vous dire l’immense plaisir que j’ai eu à monter le programme du dernier concert de l’orchestre symphonique de l’IMEP. Tout au long des répétitions vos étudiants ont donné le meilleur d’eux-mêmes, grâce à leur talent, grâce à leur enthousiasme et à leur énergie. Ils ont mis tout leur cœur et leur amour de la musique au service de celle-ci, et cela a été pour moi un vrai moment de bonheur, un moment qui a commencé à la première répétition et qui ne s’est terminé qu’au second concert dans la verve et l’énergie des mesures finales de la 7ème symphonie de Beethoven. Je vous félicite de tout cœur pour ce merveilleux ensemble que vous avez créé au sein de l’IMEP, et je vous serais reconnaissant de partager ce chaleureux merci avec vos étudiants .Bien cordialement. » (Ronald Zollman, chef d’orchestre)

« Pour rêver, il suffit d’un seul homme. Pour oser, il faut être plusieurs et enfin pour partager il faut être ensemble. » (Guido Jardon). Ce soir, l’Orchestre Symphonique de l’IMEP et son public, venu en nombre, sont à nouveau réunis. Les effectifs sont au complet et portent à son meilleur niveau cette formation qui arrive à maturité. Au fil des années et des projets, elle a développé une identité véritable et singulière, une volonté de jouer, toujours, quels que soient le style ou la difficulté, alliés à l’enthousiasme et à la forte personnalité des étudiants qui la composent. L’ambitieux programme de ce soir en est le meilleur témoin. Après l’Ouverture viendront le Concerto pour piano n°1 op.23 de Tchaïkovski et, en seconde partie, la Symphonie n°7 en la majeur op. 92 de Beethoven. Aux côtés des jeunes musiciens, deux figures charismatiques : le chef Ronald Zollman, puits de science musicale, qui partage avec les étudiants ses compétences et son expérience avec une infinie générosité, et le pianiste Roberto Giordano, professeur à l’IMEP, 4e Prix au Concours Reine Elisabeth 2003 et virtuose de renommée internationale. Ensemble, de la manière la plus noble qui soit, ces deux maîtres mènent l’orchestre vers leurs hauteurs vertigineuses, considérant les étudiants non comme leurs élèves mais, véritablement, comme leurs collègues musiciens. L’Ouverture, déjà, a fait crépiter l’énergie de la salle. Et quand arrive le pianiste, la concentration se fait encore plus dense. Le concerto est majestueux. Roberto Giordano conquiert et séduit d’emblée tant l’assemblée que les musiciens. A la fois guerrier et poète, soliste et chambriste, souvent chanteur, toujours orateur, il s’adresse au public et à l’orchestre dans cette langue pianistique dont il connaît toutes les subtilités. Ronald Zollman dévoile toute sa maîtrise et transcende chaque pupitre, modelant et ajustant les masses sonores avec une précision d’orfèvre. L’assistance est suspendue à ses gestes dans des instants de beauté si pure qu’au dernier accord, tout le monde est déjà debout. Après la pause, la Septième débute comme un lever de soleil et l’orchestre s’éclaire de nouvelles couleurs, oscillant entre la sérénité la plus profonde et la joie la plus fervente. Les vents et les cordes rivalisent d’ardeur et de virtuosité et s’enfoncent dans l’œuvre au rythme des timbales en un cortège dionysiaque. L’allegretto, quasiment enchaîné, est d’une beauté déchirante mais sa gravité ne freine pas la fougue des jeunes artistes qui s’élancent dans le Scherzo à bride abattue. Le final est triomphant et la communion réelle entre l’orchestre et le public qui prolonge son ovation pendant de longues minutes, célébrant ceux qui donnent chaque jour un peu plus le meilleur d’eux-mêmes et qui ont partagé ce soir leur passion comme ils le feront à nouveau ce dimanche. Ces étudiants qui demain, déjà, se remettront inlassablement au travail pour parvenir à l’excellence. (Marin Morest, reporter de l’IMEP, le 7 mai 2016)

symph-8-mai_01
symph-8-mai_02
symph-8-mai_03
symph-8-mai_04
symph-8-mai_05

(Crédit photos: Rui Moreira)

SAISON MUSICALE POUR « JEUNES OREILLES » 2017-2018

SAISON MUSICALE POUR « JEUNES OREILLES »

Proposée par la Section Pédagogique de l’IMEP
Tarifs : Séance tout public : 5€ (gratuit jusque 12 ans) – Séance scolaire : 1€ / enfant.

Journée pédagogique : 30€, sandwich compris
Salle de Concert de l’IMEP

« Le Petit Poucet »
Mercredi 7 février 2018 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public) COMPLET
5 à 9 ans. Venez redécouvrir la véritable et terrible aventure du Petit Poucet et de ses frères. Une histoire contée par Marie-Claude Guillaume et son théâtre d’objets, avec un habillage sonore des étudiants de Master en Education Musicale.

« Motamo »
Vendredi 23 février 2018 à 10H30 et 13H30 (Séances scolaires)
Samedi 24 février 2018 à 17H00 (Séance tout public)
Dimanche 25 février 2018 à 17H00 (Séance tout public)
Un spectacle musical chanté, joué, rythmé autour de chansons créées et mises en scène par la Section Pédagogique. Un enchaînement ébouriffant de numéros, de livres, de papiers, de mots … Vous n’en croirez pas vos yeux et vos orteils, les mots danseront dans vos oreilles !

« Pourquoi la Musique ? Sciences et Valeurs »
Samedi 24 février 2018 de 9H00 à 18H00 – Tarif: 30 euros repas compris.
Journée Pédagogique proposée par les Professeurs de la Section Pédagogique de l’IMEP, Educ’Art et les Jeunesses Musicales.

À l’intention des Professeurs de Musique, Etudiants de l’IMEP, Instituteurs, Logopèdes… Vous aurez l’occasion d’entendre une conférence de Michel Habib, neurologue au CHU de Marseille, auteur du livre « La constellation des dys » et très actif dans l’association Mélodys. Il y aura un débat entre directeurs, professeurs et doctorants dont: Monsieur Guido Jardon (IMEP), José Antonio Quiles (Université de Grenade), Michel Schoonbroodt (Jeunesses Musicales), Thomas Baets (LUCA) et une musicienne intervenante française.

Quelle place pour la musique dans notre société et au sein du système éducatif? Quels enjeux artistiques, scientifiques et pédagogiques? Qu’est-ce qu’être professeur de musique à l’école aujourd’hui, en particulier avec les enfants ayant des troubles de l’apprentissage? Perspectives belges et européennes?

Téléchargez le folder en cliquant sur ce lien:

Journée pédagogique 24 février

Section Pédagogique de l’IMEP

Se former dans la section pédagogique de l’IMEP c’est…

  • Se former à enseigner et transmettre sa passion de la musique.
  • Acquérir une maîtrise suffisante de sa voix, de son corps et d’un instrument accompagnateur en tant qu’outil du musicien.
  • Faire des recherches et développer un intérêt pour d’autres champs musicaux.
  • Développer des techniques d’apprentissage pour favoriser la pratique musicale, l’ouverture culturelle, la créativité, la maitrise technique, l’intelligence artistique et l’autonomie.
  • Être souvent amené à aller sur le terrain et se retrouver rapidement en situation de stage.
  • Vivre, concevoir et mener des projets musicaux de qualité.
  • Devenir un acteur culturel dans la société.
peda

Lire la suite…

L’ OrgueStudio

L’OrgueStudio, un nouveau projet pour l’enseignement de l’orgue

INVITATION
Lundi 29 janvier 2018, entre 14 et 17 heures 30 – Évaluations artistiques de l’OrgueStudio de l’IMEP
Professeurs : Benoît Mernier, Cindy Castillo & Ewald Demeyere

Lieu: Église abbatiale de Leffe (Dinant)

Charlène Bertholet
Vincent Maes
David Stiernon
Élise Göckel
Damien Leurquin
Marie-Évodie Mahieu
(avec la participation de Samuel Arbodelda Arango (Hautbois),
Clémentine Colson (flûte), Maria Portela & Rita Propescu (voix)

improvisent et jouent des oeuvres de Alain, Bach, Buxtehude, Krebs, Vivaldi, Scheidemann & Sweelinck

Entrée libre

https://www.facebook.com/OrgueStudio-740831189346126/

Un nouvel enseignement de l’orgue a fait son apparition dans le paysage des Hautes Écoles des Arts. En septembre dernier, Guido Jardon, directeur de l’IMEP, a confié à Benoît Mernier, professeur depuis 2002 et à Cindy Castillo, lauréate de l’Institut et du Conservatoire National Supérieur de Paris, la mission d’apporter de nouvelles perspectives aux études supérieures d’orgue dans le but d’atténuer les décalages existants entre l’orgue et le monde artistique actuel et de permettre aux étudiants organistes de trouver leur voie dans ce monde-là une fois leur diplôme obtenu. À nouveau départ, nouveau nom. Les études d’orgue et d’improvisation à l’IMEP ont été rebaptisées OrgueStudio.

Cette nouvelle appellation sous-entend plusieurs significations complémentaires: l’idée d’une pédagogie de la pratique de l’orgue à travers une dimension scénique; l’élaboration de projets menés avec différents partenaires permettant d’élargir l’horizon du monde organistique et de nourrir l’imaginaire des étudiants; une approche conjuguée du répertoire et de la créativité (sous forme écrite et improvisée); une réflexion prospective sur l’orgue, sa réalité, son avenir…

Lire la suite…