• Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Deux étudiantes de l’IMEP animent le culte de l’Ascension en Eurovision

le 10 juin 2020 à 13:51

La RTBF a contacté deux étudiantes de l’IMEP, Chrystel Wautier et Léonie W’asukulu de la classe de chant Pop pour animer le culte de l’Ascension dans le cadre des émissions protestantes réformées. L’émission a été organisée avec la France, la Suisse et l’Italie et a été diffusée sur ces chaînes nationales le jeudi 21 mai.

Voici le témoignage de Chrystel Wautier : « Il y a un mois, j’ai été contactée par Georges Quenon, l’animateur de l’émission télévisée « La voix protestante » diffusée sur la RTBF. Il m’a demandé si je voulais bien m’occuper de la partie musicale du culte de l’Ascension. M. Quenon avait déjà fait appel à mes services en décembre dernier pour une émission spéciale sur le Gospel et nous avions alors choisi ensemble cinq morceaux qui retraçaient l’histoire du Gospel à travers différent prismes dont l’esclavage, les droits civiques, etc. Pour l’Ascension, le culte devait être retransmis en eurovision et cette année, c’était au tour de la Belgique de filmer la cérémonie dans une église de Namur. A cause de la crise du Covid et du confinement, une solution de dernière minute a dû être trouvée et finalement, l’organisation de cet événement en studio a été décidée. J’ai donc eu le privilège d’être choisie pour proposer l’animation musicale à cette occasion. Un dilemme s’est posé à moi car le but premier était de célébrer un culte et donc, de proposer de la musique de louange, de préférence connue par le plus grand nombre. Bien que j’aie grandi avec cette musique, mon chemin spirituel s’est éloigné de ce discours religieux. Il est donc très difficile pour moi que certaines paroles sonnent juste dans ma bouche. Ce questionnement est déjà apparu plusieurs fois dans ma carrière : « Quelle distance mettre par rapport aux paroles ? », « Puis-je chanter des paroles dans lesquelles je ne crois pas ? ». Personnellement, je ne peux pas prendre de distance sur quelque chose d’aussi intime et personnel que la foi. Même si je suis croyante, certaines notions me dérangent comme celle du péché ou de la culpabilité ou celle d’avoir une image trop définie de que serait Dieu. L’animateur me connait et nous avions déjà discuté de cela lors de la précédente émission. Je lui ai alors fait part de mes craintes de ne pas pouvoir proposer un répertoire assez édifiant pour un culte de l’Ascension. Je lui ai même proposé d’autres personnes qui seraient, selon moi, plus aptes à assumer ce travail mais il a insisté en me disant que la situation est inédite et donc que l’émission le serait aussi. Il m’a également fait part de la complexité du thème de l’Ascension pour les protestants réformés : sujet délicat car imagé pour certains croyants et pris au premier degré pour d’autres. Je me suis donné quelques jours de réflexion afin de trouver une idée qui pourrait convenir et j’ai finalement décidé de lui proposer un concept un peu osé : « Pourquoi ne pas choisir des morceaux de pop que tout le monde connait mais dont les paroles proposeraient une autre lecture présentées dans ce contexte ? ». J’ai donc choisi quelques chants qui m’inspiraient la poésie, l’ouverture d’esprit, la symbolique du ciel et comment les êtres humains peuvent briller sur cette terre alors que leur leader se trouve, lui, dans le ciel. Il me semblait aussi important de dépasser les vieilles réflexions afin de se concentrer sur l’action, le monde d’après la crise du Covid et l’opportunité que nous avons de nous élever spirituellement ici et maintenant ».

Les morceaux choisis: God in my Bed – K’s Choice – His eye is on the sparrow- Traditionnel Lean on me – Bill withers- Follow the sun – Xavier Rudd Diamonds – Rihanna – You gotta be – Des’ree.

Visionnez l’émission en cliquant sur ce lien :

https://www.facebook.com/presenceprotestantetv/videos/3087789564633223/



Section Pédagogique de l’IMEP

Se former dans la section pédagogique de l’IMEP c’est…

  • Se former à enseigner et transmettre sa passion de la musique.
  • Acquérir une maîtrise suffisante de sa voix, de son corps et d’un instrument accompagnateur en tant qu’outil du musicien.
  • Faire des recherches et développer un intérêt pour d’autres champs musicaux.
  • Développer des techniques d’apprentissage pour favoriser la pratique musicale, l’ouverture culturelle, la créativité, la maitrise technique, l’intelligence artistique et l’autonomie.
  • Être souvent amené à aller sur le terrain et se retrouver rapidement en situation de stage.
  • Vivre, concevoir et mener des projets musicaux de qualité.
  • Devenir un acteur culturel dans la société.
peda

Lire la suite…