• Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Inauguration nouveau bâtiment de l’IMEP

le 24 janvier 2016 à 16:54

APRÈS COUP… Inauguration du nouveau bâtiment de l’IMEP | le 04/01/2016

Le nouveau bâtiment de l’IMEP a été inauguré le lundi 4 janvier 2016 en présence de Monsieur Maxime Prévot, Ministre du Gouvernement wallon et Bourgmestre de Namur. Ce nouveau bâtiment est l’aboutissement d’un immense travail, d’un projet réfléchi depuis longtemps qui inscrit en dur l’avenir de l’IMEP. Construire un bâtiment tel que celui-là, c’est comparable à construire un instrument de musique; résonance des voix et des instruments de nos étudiants, un instrument que nous découvrirons ensemble jour après jour, un instrument exceptionnel qui offre à l’IMEP la visibilité qu’elle mérite mais également un « instrument » aux qualités acoustiques uniques à Namur et digne des plus prestigieuses Institutions musicales internationales. Retrouvez ci-dessous de larges extraits des discours de Monsieur Henri Bogaert, Président du Conseil d’Administration, de Monsieur Guido Jardon, Directeur de l’IMEP et de Monsieur Gabriele Bonfanti, Président des Étudiants.

Bienvenue et merci d’être présents aujourd’hui en cette occasion historique pour l’IMEP. C’est en 1854 que le couvent de l’ordre franciscain des Récollets a été construit, c’est de cette époque que date notre Chapelle musicale. En 2002, un nouveau directeur, Guido Jardon, arrive avec une devise : oser, croire et rêver. Rêver par exemple à un bâtiment conçu spécifiquement pour l’enseignement de la musique, rêver à une salle de concert, rêver à un campus musical, ainsi que notre bourgmestre a suggéré d’appeler ce lieu. Le Conseil d’Administration décide de lancer le projet de construire un nouveau bâtiment avec comme objectif 2015 et 300 étudiants. Aujourd’hui, nous y sommes, les rêves se réalisent. Je voudrais remercier tous ceux qui ont permis la réalisation de ce projet : le Directeur qui s’y est investi corps et âme avec foi, audace et conviction. Il a conçu et suivi le projet avec les architectes, avec Jaques Lefèvre, le conseiller en prévention, et Alain Denis, le responsable informatique.

Les membres du Conseil d’Administration et, notamment, mon prédécesseur : François Bodart. Vous avez non seulement soutenu le projet, vous avez aussi été des guides opiniâtres lors de nos atermoiements. Les membres du Bureau d’architecte AUPA emmené par Marc Jortay et Andy Fanq. Ils ont dû jongler avec des contraintes budgétaires toujours trop étroites et des impératifs d’isolation acoustique assourdissants. Et l’ensemble se devait d’être harmonieux, ce qui est la moindre des choses pour abriter la maison des chanteurs et des musiciens. L’entrepreneur WUST et tous les corps de métiers qui se sont succédé sur le chantier. Votre motivation et votre professionnalisme ont fait des merveilles. A vous, maintenant, les professeurs, à vous les étudiants, d’envahir ce lieu et de lui donner une âme. Nous apprécions tous les efforts magnifiques réalisés par la Ville pour développer la culture et, en particulier, la musique et pour rendre accessible à tous les jeunes Namurois un enseignement de grande qualité. Mais vous savez aussi que l’IMEP c’est une ouverture de Namur sur et vers le Monde. N’est-ce pas merveilleux de penser à tous les étudiants, à tous les musiciens de tous les continents qui passeront chaque année par ce bâtiment et qui pourront dire dans leur pays : en Belgique, il y a Namur et il y a l’IMEP. Henri Bogaert, Président du Conseil d’Administration.
Construit à l’image de l’IMEP d’aujourd’hui et de ses projets actuels, le [nouveau] bâtiment se veut élégant, accueillant et surtout fonctionnel. Même si cela va de soi, il convient que les étudiants et les enseignants trouvent à l’Institut des équipements modernes et des instruments de qualité. En effet, il est impossible de former d’excellents étudiants si les outils qu’on leur propose ne sont pas adaptés à leur niveau. La réalisation de ce bâtiment est un projet hors norme, totalement spécifique, extrêmement exigeant en termes techniques et dont la mise en oeuvre aura duré 9 années.

Le passage de la barre des 200 étudiants en 2007 a marqué le départ du projet en faisant intervenir un spécialiste de la gestion des petites et moyennes entreprises pour faire évoluer les outils financiers élémentaires dont nous disposions jusqu’alors. Le plan comptable a été revu et une gestion budgétaire rigoureuse est suivie à la lettre […] La mise en œuvre du projet commence en novembre 2009 avec la publication de l’avis de marché. Cinq années vont être nécessaires afin de désigner les architectes, établir le cahier des charges et finalement attribuer le marché à une banque ainsi qu’à l’entrepreneur compétent pour cette mission. Ce temps très long est certainement à mettre en perspective avec les spécificités du dossier et les exigences d’ordre acoustique : isolation au bruit aérien et aux chocs, façades, confort acoustique, techniques spéciales, suivi des travaux et mesures de réception.

La construction, commencée en décembre 2014, prendra une année. Une année passionnante avec une équipe remarquable: Florence Maffia, Messieurs Alain Denis, Andy Fanck, Jacques Lefbevre et Roger Dell, les responsables de l’entreprise Wust, Messieurs Gavray et Donckels, Madame Verbecke […] Il nous apparait aujourd’hui comme essentiel de favoriser la mise en recherche des [300] étudiants, [108 enseignants et 7 membres du personnel] afin d’accroître leur autonomie, leur curiosité et leur ouverture. Cette recherche, liée à une attitude critique, à une pensée réflexive et à la création musicale, est indispensable à l’artiste qui doit se définir et se positionner dans la société actuelle. Elle permet le développement d’un esprit de synthèse et d’analyse en passant par l’expression écrite et orale. Cette approche, nouvelle pour l’IMEP, bénéficiera de moyens particulièrement importants liés à l’accompagnement individuel nécessaire.

Chers étudiants, chers collègues et chers Amis de l’IMEP, je pense que nous avons aujourd’hui et ensemble ouvert les portes de l’avenir de l’IMEP, fait de perspectives passionnantes, audacieuses et néanmoins raisonnables et maitrisées. Je vous confirme aujourd’hui que nous continuerons de privilégier la qualité à la quantité, à nous spécialiser dans nos domaines privilégiés en toute conscience de la limite de nos moyens, à nous remettre en question et resterons en quête de l’excellence, à privilégier l’insertion professionnelle de nos étudiants et en respectant leurs exigences légitimes. Bienvenue dans le futur ! Guido Jardon, Directeur.

En tant que représentant des étudiants, je pense pouvoir affirmer que ce nouveau bâtiment était attendu avec une impatience grandissante depuis bien longtemps. En effet, avec l’expansion remarquable de cet Institut, nous nous y sentions de plus en plus à l’étroit. Bien que la proximité ne dérange pas la plupart d’entre nous, le réel problème était le manque évident de locaux de travail. Combien de fois ne sommes-nous pas arrivés dans la rotonde où tout le monde nous disait qu’il n’y avait évidemment plus de classe disponible. Peu à peu, par la force des choses, nous sommes devenus pros dans la course dans les couloirs pour avoir le local qui vient juste d’être libéré, couloir qui lui-même est devenu trop souvent un local de travail à l’instar même de certaines toilettes! Maintenant nous voici avec un édifice design muni d’une nouvelle entrée, de locaux de travail insonorisés, d’une bibliothèque/médiathèque digne de ce nom et d’une agora où il fera bon se détendre au soleil entre deux répétitions. Depuis le temps, c’était même devenu une blague auprès des étudiants les plus sarcastiques : « oui, oui ! Quand le nouveau bâtiment sera là ! » Chers camarades, j’espère que vous vous souvenez de ces promesses que vous avez faites, le Directeur a tenu la sienne. Le jour où le nouveau bâtiment sera là, c’est aujourd’hui. De la part des étudiants, merci au directeur et à toutes les personnes qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de ce projet colossal et qui ont fait en sorte que nous puissions finalement travailler dans les meilleures conditions pour notre développement artistique. Gabriele Bonfanti, Président des Etudiants.

Quelques chiffres: 14 loges de travail (7 à chaque étage), une médiathèque avec espace de lecture de 80 m2, une salle de cours de la même superficie, 4 classes, une grande salle de cours qui peut servir pour les cours d’orchestre. Accès PMR et ascenseur, possibilité d’ouverture vers le jardin pour des concerts.

inauguration IMEP

(Crédit photos: Pierre Foor)

Section Pédagogique de l’IMEP

Se former dans la section pédagogique de l’IMEP c’est…

  • Se former à enseigner et transmettre sa passion de la musique.
  • Acquérir une maîtrise suffisante de sa voix, de son corps et d’un instrument accompagnateur en tant qu’outil du musicien.
  • Faire des recherches et développer un intérêt pour d’autres champs musicaux.
  • Développer des techniques d’apprentissage pour favoriser la pratique musicale, l’ouverture culturelle, la créativité, la maitrise technique, l’intelligence artistique et l’autonomie.
  • Être souvent amené à aller sur le terrain et se retrouver rapidement en situation de stage.
  • Vivre, concevoir et mener des projets musicaux de qualité.
  • Devenir un acteur culturel dans la société.
peda

Lire la suite…