Présentation des activités de l’IMEP

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(1re partie)

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(2e partie)

Il Bel Canto – Concert lyrique du 28 novembre 2015
(1ère partie)

  • Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

L’IMEP accueille sa Majesté la Reine Mathilde

le 28 avril 2016 à 07:54

« Une visite qui vient couronner l’excellence de l’IMEP » (L’Avenir, 27/04/2016)

Notre établissement a eu la chance d’être honoré, ce mardi 26 avril 2016, de la visite de Sa Majesté la Reine Mathilde ! Au début du XXème siècle, la Reine Elisabeth, épouse du Roi Albert Ier, qui a donné son nom au prestigieux Concours de renommée internationale, était elle-même violoniste et grande mélomane. Depuis lors, la famille royale a toujours montré un fervent intérêt pour les arts et spécialement pour la musique classique. La Reine Mathilde incarne à merveille ce souci de valorisation des âmes créatrices et artistiques. Etant elle-même pianiste et très avertie en matière d’histoire de la musique, c’est donc tout naturellement et en connaissance de cause qu’elle a pu s’adresser aux étudiants et professeurs de notre école.

Tout au long de sa visite qui a duré environ une heure et demie, la septième Reine des Belges a assisté à un cours où trois instrumentistes virtuoses et leur professeur préparaient un trio de Beethoven. Plusieurs instantanés suspendus par la magie des notes se sont ensuite succédés, offrant à l’hôte de prestige et au public présent un éventail coloré des fruits du labeur des musiciens et pédagogues. « C’est très touchant de voir que la Reine s’intéresse autant à la musique classique. C’est un grand honneur de lui montrer notre travail et notre passion de tous les jours », confie Marine, clarinettiste. « Il faut trois mois de travail pour préparer une œuvre comme celle-ci », dit Arthur. « Allez-vous suivre le Concours Reine Elisabeth ? », demande la Reine à quelques étudiants…

Les trois grandes sections de notre Institut avaient préparé quelques joyaux pour réjouir les oreilles et les cœurs. C’est ainsi que la toute jeune Camerata, ensemble de 15 instrumentistes à cordes sélectionnés pour leur excellence et leur motivation, a interprété la Sérénade pour cordes en Do Majeur de Tchaïkovsky. Nous étions, avec cette œuvre de toute beauté et toute empreinte de sérénité, plongés dans l’univers des instruments de l’orchestre. La pédagogie musicale, si elle n’est pas l’apanage de l’IMEP, est cependant l’une de ses prérogatives depuis sa création. Forte de son expérience en la matière, et emmenée par des professeurs de grand talent, la section pédagogique a plongé la matinée dans un baume de fraîcheur et de tendresse grâce à la participation des élèves de l’école primaire Saint-Aubain. Avec les étudiants pédagogues, les enfants ont proposé un extrait de leur spectacle « Effets de scène ». La maman d’Elisabeth, Gabriel, Emmanuel et Eléonore, logopède de formation, n’a pas hésité à s’entretenir longuement avec la petite fille tout à fait à l’aise qui lui offrait des tulipes parfaitement assorties à sa robe ! Quel plaisir de constater comment un travail régulier du rythme et des sons, dans l’amusement, permet aux enfants de s’épanouir et même de chanter si juste !

Enfin, Jodie Devos, grand cru de l’IMEP et lauréate du Concours Reine Elisabeth, est revenue au bercail pour offrir à Sa Majesté un extrait des Illuminations de Britten, accompagnée par quelques étudiants actuels. Le chant, devenu une des fiertés de l’IMEP et dont l’importance dans la formation de tout musicien tient fort à cœur de notre directeur, a ainsi été également mis à l’honneur. « Même moi qui ai déjà chanté à plusieurs reprises devant des membres de la famille royale, avoue Jodie, j’ai toujours une petite appréhension. Quand on se produit devant la reine, on a encore plus envie de donner le meilleur de soi-même. Ca doit être le patriotisme qui fait ça ! »,. Avec les quelques 300 étudiants que compte aujourd’hui l’institut, soit 10 fois plus qu’à sa création, l’école est toute la joie de Guido Jardon qui n’hésite pas à dire de ses professeurs et de ses étudiants : « Ils sont reconnus à travers le monde. Ce sont des transmetteurs de savoirs, de valeurs.  Recevoir la visite de la Reine Mathilde, c’est à la fois réjouissant, exaltant et encourageant ! » Par cette visite royale, l’école supérieure des arts vient de recevoir un merveilleux coup de pouce pour terminer l’année sur les chapeaux de roue !

La presse a consacré plusieurs articles à cet événement, retrouvez-en ci-dessous quelques uns:


http://www.lavenir.net/cnt/dmf20160425_00816943/namur-la-reine-mathilde-a-l-imep-ce-mardi


http://www.rtbf.be/info/regions/flandre/detail_visite-de-la-reine-a-l-imep-namur?id=9280313

http://brf.be/national/985658/

Revivez quelques moments forts de la visite grâce à la vidéo de Tanguy Auspert:

Rencontre avec notre collègue Catherine Miller, le professeur de musicologie de la Reine Mathilde, et visite à l’IMEP (« Place Royale ») RTL TVI, cliquez sur ce lien:

http://www.rtl.be/rtltvi/video/580280.aspx?CategoryID=813
Image 2

Les photos proviennent des Éditions de L’Avenir, nous les remercions tout particulièrement.
8cbaf4bd-1e71-405d-a3bc-aabd2548e64d_web__scale_0.1144742_0.1144742__
16c45142-600e-4c91-82cd-6f2eef953426_web__scale_0.1000678_0.1000678__
4ba64bfb-cb0a-45ed-bbed-8963f9d7ac2b_original
6b906390-a1ba-42ee-b73a-bbe7845726e5_web__scale_0.0804802_0.0804802__
164035f8-78cc-4cd8-acb6-c104f8760f8d_web__scale_0.1008892_0.1008892__
4ab7ae74-78ba-418a-a740-1be6c47386d8_web__scale_0.080163_0.080163__
69ede367-154d-42fe-9363-2ae28377150b_original

SAISON MUSICALE POUR « JEUNES OREILLES » 2017-2018

SAISON MUSICALE POUR « JEUNES OREILLES »

Proposée par la Section Pédagogique de l’IMEP
Tarifs : Séance tout public : 5€ (gratuit jusque 12 ans) – Séance scolaire : 1€ / enfant.

Journée pédagogique : 30€, sandwich compris
Salle de Concert de l’IMEP

« Pierre et le Loup » – S. Prokofiev
Vendredi 27 octobre 2017 à 14H00 (Séance scolaire)
A partir de 4 ans. Conte musical pour enfants dont le propos didactique est de faire connaître à de jeunes auditeurs les principaux instruments de l’orchestre. Vous avez été nombreux à demander une alternative tout public à la représentation scolaire de Pierre et le Loup du vendredi 27 octobre. Bonne nouvelle! Vous pourrez désormais venir écouter l’oeuvre en première partie des concerts du samedi 28 (20h) et du dimanche 29 (17h). Pour rendre l’expérience encore plus agréable, un atelier d’introduction sera proposé aux enfants une heure avant le concert! (Conseillé pour les 8-12 ans)

ATTENTION, réservation souhaitée! Maximum 20 enfants par atelier

Samedi 28 octobre:
– 19h: Atelier d’introduction
– 20h: début du concert
Dimanche 29 octobre:
– 16h: Atelier d’introduction
-17h: début du concert

Première partie:
« Pierre et Le Loup » de S. Prokofiev (durée 30 minutes)
Deuxième partie:
« Requiem » pour Choeurs Mixtes et Orchestre de R. Janssens (durée: 30 minutes)
Chef d’Orchestre : Robert Janssens
Direction de Choeur : Guillaume Houcke

Tarifs et Réservations
Adultes : 15€ Jeunes (jusque 26 ans) : Gratuit Seniors (60+) : 10€
Par Email : maud.casimir@imep.be
Par téléphone : du lundi au vendredi de 8H30 à 12H30 et de 13H00 à 16H30 au 081/73 64 37.

« Le Carnaval des Animaux » – C. Saint-Saëns
Mercredi 8 novembre 2017 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
4 à 10 ans. « Grande Fantaisie Zoologique » pour formation de chambre : 2 pianos, 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette, glockenspiel et xylophone.

Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns est une « fantaisie zoologique » à l’humour plutôt grinçant. A travers 14 pièces relativement courtes, le compositeur français fait défiler les animaux de son choix. Il est courant d’introduire les enfants à la musique classique par le biais de cette oeuvre, ainsi que par « Pierre et le loup » de Prokofiev, par exemple. En effet, l’instrumentation et les effets imitatifs sont des atouts non négligeables comme porte d’entrée vers une multitude de possibilités pédagogiques. Mais il est également possible d’écouter ce chef-d’oeuvre tout à fait spécifique dans l’oeuvre de Saint-Saëns avec le petit côté « taquin » que le compositeur, d’ordinaire si sérieux, avait osé dévoiler cette année-là. En quelques jours seulement, lors d’un voyage à Vienne en février 1886, Saint-Saëns compose de quoi distraire ses amis et da famille. L’orchestration est plutôt originale: 2 pianos, célesta, xylophone, deux violons, alto, violoncelle, flûte traversière et clarinette. Les animaux communs et connus de tous (éléphants, tortues, cygne…) côtoient ceux au nom étrange: hémiones, pianistes et fossiles! L’oeuvre parodie des pièces d’autres compositeurs. Vous y entendrez le French Cancan d’Offenbach en version ralentie et sans rythme. Vous reconnaîtrez la danse macabre de Saint-Saëns lui-même. Une valse de Berlioz sera mise à la sauce éléphant… Sachant qu’il quittait les sentiers battus et s’avançait dangereusement dans le monde de la parodie et de l’ironie, Saint-Saëns n’a permis l’exécution de son oeuvre que pour ses amis, le Mardi Gras et le jour du Laetare 1886. Hormis « Le Cygne », le cycle ne fut ensuite rejoué qu’après la mort du compositeur. Mais n’était-il pas rempli d’un humour tout particulier…? Jugez-en donc: Saint-Saëns eut l’honneur d’assister à l’inauguration de sa propre statue à Dieppe. Devant une foule impatiente attendant de lui un long discours, il déclara: « Puisqu’on n’élève de statues qu’aux morts, c’est donc que je suis mort. Alors, permettez-moi de garder le silence! »

« Vivement Noël »
Mercredi 13 décembre 2017 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
4 à 10 ans. Les AESI1 vous feront voyager de manière inédite dans cette ambiance de Noël. Vous serez invités à chanter et jouer pour accompagner cette joyeuse fête.

« Le Petit Poucet »
Mercredi 7 février 2018 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
5 à 9 ans. Venez redécouvrir la véritable et terrible aventure du Petit Poucet et de ses frères. Une histoire contée par Marie-Claude Guillaume et son théâtre d’objets, avec un habillage sonore des étudiants de Master en Education Musicale.

« Motamo »
Vendredi 23 février 2018 à 10H30 et 13H30 (Séances scolaires)
Samedi 24 février 2018 à 20H00 (Séance tout public)
Dimanche 25 février 2018 à 16H30 (Séance tout public)
Un spectacle musical chanté, joué, rythmé autour de chansons créées et mises en scène par la Section Pédagogique. Un enchaînement ébouriffant de numéros, de livres, de papiers, de mots … Vous n’en croirez pas vos yeux et vos orteils, les mots danseront dans vos oreilles !

« Pourquoi la Musique ? Sciences et Valeurs »
Samedi 24 février 2018
Journée Pédagogique proposée par les Professeurs de la Section Pédagogique de l’IMEP, Educ’Art et les Jeunesses Musicales. À l’intention des Professeurs de Musique, Etudiants de l’IMEP, Instituteurs, Logopèdes, …

Section Pédagogique de l’IMEP

Se former dans la section pédagogique de l’IMEP c’est…

  • Se former à enseigner et transmettre sa passion de la musique.
  • Acquérir une maîtrise suffisante de sa voix, de son corps et d’un instrument accompagnateur en tant qu’outil du musicien.
  • Faire des recherches et développer un intérêt pour d’autres champs musicaux.
  • Développer des techniques d’apprentissage pour favoriser la pratique musicale, l’ouverture culturelle, la créativité, la maitrise technique, l’intelligence artistique et l’autonomie.
  • Être souvent amené à aller sur le terrain et se retrouver rapidement en situation de stage.
  • Vivre, concevoir et mener des projets musicaux de qualité.
  • Devenir un acteur culturel dans la société.
peda

Lire la suite…

L’ OrgueStudio

L’OrgueStudio, un nouveau projet pour l’enseignement de l’orgue

Un nouvel enseignement de l’orgue a fait son apparition dans le paysage des Hautes Écoles des Arts. En septembre dernier, Guido Jardon, directeur de l’IMEP, a confié à Benoît Mernier, professeur depuis 2002 et à Cindy Castillo, lauréate de l’Institut et du Conservatoire National Supérieur de Paris, la mission d’apporter de nouvelles perspectives aux études supérieures d’orgue dans le but d’atténuer les décalages existants entre l’orgue et le monde artistique actuel et de permettre aux étudiants organistes de trouver leur voie dans ce monde-là une fois leur diplôme obtenu. À nouveau départ, nouveau nom. Les études d’orgue et d’improvisation à l’IMEP ont été rebaptisées OrgueStudio.

Cette nouvelle appellation sous-entend plusieurs significations complémentaires: l’idée d’une pédagogie de la pratique de l’orgue à travers une dimension scénique; l’élaboration de projets menés avec différents partenaires permettant d’élargir l’horizon du monde organistique et de nourrir l’imaginaire des étudiants; une approche conjuguée du répertoire et de la créativité (sous forme écrite et improvisée); une réflexion prospective sur l’orgue, sa réalité, son avenir…

Lire la suite…