• Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Liszt et Saint-Saëns, Giordano et Davin, ou l’excellence au rendez-vous…

le 13 novembre 2019 à 15:04

Ce samedi 9 novembre, se donnait à l’IMEP le concert d’ouverture du Festival de piano 2019. En première partie, les concerto N°1 et 2 pour piano de Franz Liszt. Le concerto N°1, relativement court, a mis en valeur les qualités exceptionnelles du pianiste Roberto Giordano. Une parfaite maîtrise technique alliée à un sens poétique et mélodique hors du commun.
Pour mémoire, Roberto Giordano a 22 ans quand il remporte la quatrième place du Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique (2003) ; il est professeur de piano à l’IMEP et au conservatoire de Reggio Calabria, région dont il est originaire. De Saint-Pétersbourg à Pékin en passant par Berlin ou Salzbourg, la critique est unanime pour venter son « habilité virtuose ». Le « poète du piano » se produit régulièrement sur les plus grandes scènes internationales. Le chef d’orchestre Patrick Davin, ancien élève de Pierre Boulez, a dirigé de main de maître l’ensemble symphonique. A travers les deux concertos, il est parvenu à créer une véritable osmose entre l’orchestre et le soliste, ce qui n’a pas échappé au public averti venu nombreux. Le chef a su transmettre un enthousiasme contagieux ainsi qu’une connivence joyeuse avec ses instrumentistes. Après le changement de plateau, la Symphonie N°3 en ut mineur avec orgue de Camille Saint-Saëns a mis en valeur l’orgue de l’IMEP, sous les doigts du talentueux organiste Jean-Denis Piette qui était avec l’orchestre symphonique dans une parfaite synchronicité dans la dernière section de cette majestueuse symphonie de Saint-Saëns. Assurément, saisons après saisons, le niveau d’excellence atteint par les étudiants de l’IMEP se confirme et s’amplifie. 
Nul doute que le leitmotiv de Guido Jardon, directeur général de l’IMEP, « La pratique au cœur de l’apprentissage » prend tout son sens et vient confirmer la justesse de cette stratégie payante ! Chaque namurois devrait être fier et jaloux du succès international de cette institution supérieure des arts. Les solistes suivants se sont particulièrement distingués : 1er basson : Dakis Troullos Mavroudes. 2ème basson : Laurence Criquillion. Contrebasson : Pierrick Demoisy. 2ème trombone : Camillo Delgado Sanchez. Trombone basse : Pedro Pablo de Jodar Banacloig. Tuba basse : Jeroen Verleden. (Jean-Pierre Saussus)

Photos: Charlie Guillaume











Section Pédagogique de l’IMEP

Se former dans la section pédagogique de l’IMEP c’est…

  • Se former à enseigner et transmettre sa passion de la musique.
  • Acquérir une maîtrise suffisante de sa voix, de son corps et d’un instrument accompagnateur en tant qu’outil du musicien.
  • Faire des recherches et développer un intérêt pour d’autres champs musicaux.
  • Développer des techniques d’apprentissage pour favoriser la pratique musicale, l’ouverture culturelle, la créativité, la maitrise technique, l’intelligence artistique et l’autonomie.
  • Être souvent amené à aller sur le terrain et se retrouver rapidement en situation de stage.
  • Vivre, concevoir et mener des projets musicaux de qualité.
  • Devenir un acteur culturel dans la société.
peda

Lire la suite…