• Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Pierre Derhet Namurois de l’année 2017

le 1 février 2018 à 21:33

Sous l’égide de Denis Mathen, gouverneur de la Province, et avec le soutien du Collège provincial et de son président Jean-Marc Espen a eu lieu le 16 janvier dernier la proclamation des Namurois de l’année 2017. Cela devient maintenant quasi une habitude, qui ne peut cependant que nous honorer : l’IMEP est à nouveau mise en lumière grâce à ses étudiants ou à ses professeurs !

Pour la « promotion » 2017, nous sommes gâtés : non pas une, mais deux personnalités, Pierre Derhet et Leonardo Garcia Alarçon, ont été mises à l’honneur. Pour mémoire, chaque année, le bimensuel namurois « Confluent » (magazine qui décrypte l’actualité de la province) élit 12 personnalités qui ont marqué le jury par leurs valeurs d’humanisme, de respect de l’autre, d’ouverture à la différence, d’attachement aux racines namuroises, d’identité wallonne ou belge, de durabilité, d’innovation…

Les « Namurois » de l’année ne sont pas obligatoirement natifs et résidant en permanence dans le Namurois. Méritent aussi ce titre les personnes remarquables qui se sont installées chez nous, s’y investissent et renforcent l’élan de notre province. Leonardo Garcia Alarçon est de ceux-ci. Né en Argentine et habitant actuellement à Savigny (France), Leonardo a été repéré par Jean-Marie Marchal, directeur du CAV&MA pour succéder à Jean Tubéry à la direction du Chœur de Chambre de Namur.

« Animé par l’élan d’un chef possédé par la musique, le Chœur brille dans le monde entier et inscrit Namur aux frontons des festivals et concerts dont les auditeurs découvrent, émerveillés, des partitions inconnues et admirables, sauvées de l’oubli et redécouvrent des chefs-d’œuvre, qui avant lui, semblaient comme inhabités. Leonardo est plus qu’un musicien, c’est un créateur, explorateur, passeur, communicateur, muni d’une immense culture et doué d’une extraordinaire capacité d’appréhension et d’assimilation des œuvres, dont, quelle que soit leur importance, il sculpte tous les détails pour en féconder les voix et les instruments qui vont les transmettre à un public envoûté. Aujourd’hui, il revient de l’explosion musicale dont il a secoué son pays natal et les pays avoisinants, faisant de Namur le centre de l’Europe, et bouillonnant, pour son Chœur, de multiples projets qui vont illuminer l’année de son trentième anniversaire. » (Suzanne Boonen-Moreau, dans Confluent n°558)

L’IMEP étant associé au CAV&MA, et de nombreux (ex-)étudiants de l’IMEP faisant partie du Chœur de Chambre, c’est aussi notre Institut qui est décoré par ce titre de Namurois dans la catégorie « rayonnement international » décerné à Leonardo Garcia Alarçon ! Merci !

Pierre Derhet, lui, a été nominé dans la catégorie « jeune talent », tout comme son condisciple imepien Kamil Ben Hsaïn Lachiri l’an dernier… ! Né à Namur et habitant Gesves, Pierre est bien du cru ! Plongé dans la musique par ses parents musiciens, il commence pourtant sa formation par des études d’instituteur. Ensuite, c’est le chant qui revient, d’abord à Ciney, puis à l’IMEP, puis à La Monnaie (lauréat de l’Académie de chanteurs du Théâtre Royal de la Monnaie), et à l’EVD (European Vocal Department). A l’IMEP, ses professeurs de chant étaient Françoise Viatour, Elise Gäbele et Benoît Giaux.

« Après la valse frénétique des concours remportés et des auditions, c’est bien à l’Opéra de La Monnaie que la carrière de Pierre se lance. Pierre enchaîne les rôles en Belgique, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis. Au cours de la saison écoulée, il navigue avec évidence sur des flots aussi éloignés que ceux de la musique de Steve Reich, de Richard Strauss, de Berlioz, de Mozart, de Haendel et de Monteverdi. On voit son nom placardé sur les murs de la Monnaie, de l’Opéra Royal de Wallonie, jusqu’à l’opéra National de Bergen en Norvège, poussé par des agents professionnels du Grand Nord tombés sous le charme de sa voix. Pierre Derhet chante aussi sous la baguette d’un autre nominé Namurois de 2017, Leonardo Garcia Alarçon, aux côtés de l’Orchestre National de Lorraine et sous la baguette du grand René Jacobs. » (Stéphanie Salmin, dans Confluent n°558)

Vous retrouverez également une vidéo le concernant en cliquant sur le lien suivant :

http://www.vivreici.be/article/detail_les-douze-namurois-de-l-annee-2017-sont-connus?id=155207

Section Pédagogique de l’IMEP

Se former dans la section pédagogique de l’IMEP c’est…

  • Se former à enseigner et transmettre sa passion de la musique.
  • Acquérir une maîtrise suffisante de sa voix, de son corps et d’un instrument accompagnateur en tant qu’outil du musicien.
  • Faire des recherches et développer un intérêt pour d’autres champs musicaux.
  • Développer des techniques d’apprentissage pour favoriser la pratique musicale, l’ouverture culturelle, la créativité, la maitrise technique, l’intelligence artistique et l’autonomie.
  • Être souvent amené à aller sur le terrain et se retrouver rapidement en situation de stage.
  • Vivre, concevoir et mener des projets musicaux de qualité.
  • Devenir un acteur culturel dans la société.
peda

Lire la suite…