Présentation des activités de l’IMEP

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(1re partie)

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(2e partie)

Il Bel Canto – Concert lyrique du 28 novembre 2015
(1ère partie)

  • Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Séance académique et remise des diplômes | 19/09/16

le 27 septembre 2016 à 08:27

Vous trouverez dans cet article les discours de Monsieur Henri Bogaert, Président du Conseil d’Administration de l’IMEP, ainsi que celui de Monsieur Guido Jardon, Directeur, quelques photos illustrent cet événement marquant.

Discours de bienvenue de Monsieur Henri Bogaert, Président du CA de l’IMEP.

Bienvenue à toutes et à tous. En cette rentrée 2016-2017, nous innovons puisque nous associons l’ouverture de l’année académique à ce que les Américains appellent « a commencement ceremony » une cérémonie du commencement pour fêter les heureux diplômés de cette année. Un commencement pour ceux qui vont entrer dans la vie professionnelle. Nous savons qu’après 5 ans et 3 ans d’études à l’IMEP, elle sera pleine de promesses et de réussites. Peut-être de futurs exploits. Pendant 5 ans, vous nous avez enchantés et vous avez sans doute passé de très belles années de votre vie. A l’avenir : suivez votre propre voie et  étonnez-nous! Nous comptons, en tous cas, sur vous pour être la voix de l’IMEP longtemps et partout où vous irez. Quelle année incroyable nous venons de vivre !

L’arrivée du piano Steinway dont on rêvait depuis des années. Le lancement d’un festival annuel de piano pendant lequel nous avons eu l’occasion d’écouter de grands interprètes. L’inauguration du nouveau bâtiment qui donne à l’IMEP une ampleur et une identité nouvelle, résolument contemporaine.

Les concerts, les rencontres internationales, les spectacles. Les sollicitations à participer à tel événement, à tel concert avec des orchestres prestigieux ou dans des salles importantes affluent et le Directeur est malheureusement au regret de les filtrer

Une reconnaissance et un fameux encouragement : la visite de la Reine Mathilde et, la semaine passée, encore, la remise de la Gaillarde d’argent, prix prestigieux décerné à l’IMEP par le comité central de Wallonie et je ne résiste pas à citer son président, « l’IMEP est devenu indispensable dans la vie culturelle namuroise, mais encore dans celle de la Communauté française et sa réputation s’étend bien au-delà de la Belgique ».

L’IMEP change. Le sentiment de fierté que j’éprouvais lors de la rentrée académique de l’année passée est contagieux et se généralise, en particulier chez nos élus et je voudrais souligner leur soutien pour notre institution et les en remercier. Le succès appelle le succès, la qualité appelle la qualité. Les inscriptions de nouveaux étudiants sont en pleine expansion et les auditions d’admission font entrevoir aux professeurs un terreau de talents très prometteurs. Beaucoup d’étudiants et de professeurs viennent de l’étranger : du Chili, de France, du Japon, en fait de 29 nationalités. A warm welcome to all of you. You may feel here at home and I hope that you will enjoy your stay and your work.

On ne va pas s’arrêter là, bien sûr. Les projets sont nombreux. Pour ceux qui connaissent le Directeur, il ne faut pas stimuler son dynamisme et son souci de bien faire ! Et je crois que nous, et, en particulier les étudiants, nous pouvons tous le remercier. Il va vous dire après moi quelques mots sur les projets qui seront marqués par le développement et la consolidation de l’existant : les programmes, l’amélioration de notre environnement matériel : la salle de spectacle dans laquelle nous nous trouvons, le bâtiment ancien qu’il faut rénover progressivement, une cafétéria digne de ce nom, etc. mais aussi l’efficacité des méthodes pédagogiques dans un monde où la révolution numérique est en train de tout chambouler. Nous ne pouvons pas nous y soustraire, au contraire. Tout dans le domaine de la musique est en train de changer : comment consommerons-nous de la musique, comment la produire, la diffuser ? Ce sont des questions qui préoccupent tous les musiciens. Aujourd’hui, je pense que la réflexion doit aussi porter sur la question : comment enseigner la musique ? Ce n’est pas moi qui, évidemment, vais vous répondre, j’en suis bien incapable, mais j’ai l’intuition que cette question est primordiale pour l’avenir de notre institut.

Pour terminer, je voudrais remercier le Directeur, les professeurs, le staff et les étudiants, mais aussi les amis de l’IMEP et nos mécènes. Votre dynamisme à tous, votre souci des autres et votre engagement à donner le meilleur de vous-mêmes, font de l’IMEP un de ces endroits sur terre où on est tout simplement heureux. Au nom des membres du CA, je vous souhaite une excellente année académique.

Discours de Monsieur Guido Jardon, directeur de l’IMEP.

Permettez moi tout d’abord de vous souhaiter à mon tour la bienvenue à l’IMEP à l’occasion de cette séance académique reliftée durant laquelle et ensemble nous allons vivre et oser la différence ! Une séance académique nouvelle formule qui a deux objectifs: mettre à l’honneur nos étudiants et en particulier les étudiants diplômés pour leur réussite, leur investissement et leur travail ! Vous proposer autour d’un même compositeur, W. A. Mozart, un concert varié qui aborde la musique sacrée, l’opéra ainsi que le répertoire concertant. Cette programmation, porteuse d’une symbolique forte, met en exergue les collaborations de l’IMEP avec de grands acteurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles et renforce notre volonté de favoriser l’insertion professionnelle de nos jeunes musiciens et pédagogues.

Mais revenons-en à notre soirée que je souhaite avant tout festive et qui commence ici par deux nouveautés : la remise des diplômes ainsi que la création et la remise du Prix Maurice Guillaume : organiste, compositeur, pédagogue et membre fondateur de l’IMEP. Pour ce faire, je demande aux personnes suivantes de me rejoindre sur le plateau: Madame Florence Maffia, administratrice générale et responsable des dossiers des membres du personnel, Madame Sophie Hallynck, professeur de harpe et de musique de chambre, coordinatrice du département de musique de chambre, Monsieur Henri Bogaert, Président du Conseil d’administration de l’IMEP, Madame Catherine Debu, professeur de Pédagogie et coordinatrice du département pédagogique et enfin Madame Janine Mouchet, administratrice de l’Association Maurice Guillaume.
L’Association Maurice Guillaume, installée à l’IMEP en 2015, a souhaité par ce Prix perpétuer la mémoire de ce musicien et valoriser un étudiant organiste prometteur, talentueux et particulièrement méritant. Le jury, après avoir délibéré à huis clos, a attribué le Prix Maurice Guillaume à Damien Leurquin, étudiant dans la classe d’orgue en bloc 2.

Au terme de cette remise des Prix, je souhaite à nouveau féliciter chacune et chacun de ces jeunes diplômés et féliciter également leur entourage, leurs parents et leurs amis qui sans doute ont soutenu ces jeunes dans ce parcours particulièrement exigeant. Je vous demande de revenir toutes et tous devant le public pour une photo d’ensemble.

Mesdames et Messieurs, avant de laisser place à la musique, je souhaite maintenant m’adresser avant tout à l’ensemble des étudiants afin de leur rappeler qu’ils sont dans une Institution supérieure qui revendique des valeurs et une identité pédagogique. La valeur que je souhaite mettre en avant aujourd’hui, c’est le respect : le respect de l’humanité portée par chacune et chacun d’entre nous en évitant les comparaisons et les concurrences stériles. En effet, les lois de la réussite professionnelle sont complexes et dépassent de très loin ce que d’aucun appelle un don. Le travail, la discipline, la curiosité et l’organisation sont tout aussi importants…

D’autre part, vous bénéficiez d’une toute nouvelle dynamique pédagogique et logistique qui va encadrer les projets organisés qui sont en fait de vrais ateliers de formations. Ces activités et ces programmations sont nombreuses dans et hors de nos murs. Mais soyons clair, loin d’une maison de la culture, l’IMEP, c’est un centre d’action et de création au service de votre formation. Une mission essentiellement pédagogique dont l’objectif ultime et peu fréquent dans le monde des Arts, c’est bien de favoriser votre insertion professionnelle en vous formant, en créant des réseaux et en vous proposant finalement de bénéficier de l’image positive véhiculée par l’IMEP : un vrai label de qualité.

Cette insertion passe évidemment par la création de formations innovantes comme l’informatique musicale qui a un succès considérable aujourd’hui aussi bien au niveau des étudiants que des employeurs très interpellés. Vous découvriez également à l’IMEP des projets spécialisés : la Camerata IMEP, l’EVD, Reporters de l’IMEP, une vrai approche du journalisme musical, des collaborations uniques avec des ESAHR mais également des formations musicopédagogiques qui s’exportent aujourd’hui aux quatre coins du monde pour les plus audacieux. Vous l’avez compris ! C’est vous qui êtes au centre de toutes nos activités, de nos réflexions et de notre mission.

Le travail, l’audace et l’investissement que toute l’équipe fournit, pédagogique, administrative, logistique et avec le soutien fort du Conseil d’Administration de l’IMEP n’ont qu’un objectif : vous former, vous soutenir et vous aider à réaliser vos rêves et vos aspirations professionnelles.

Mesdames et messieurs, voilà de bien belles paroles. Je vous propose maintenant de faire ce que nous faisons de mieux à l’IMEP : passer à l’acte ! Nous sommes le 19 septembre, les répétitions d’orchestre, des choeurs et les partielles ont commencé le 14 septembre ! Alors que d’aucun pourraient considérer cette période comme une mise en route progressive et assez confortable, ici à l’IMEP, les étudiants, nouveaux, anciens, débutants et experts vont ensemble vous montrer le travail intense de ces cinq journées encadrées par les formateurs et les différents chefs d’orchestre et de choeurs dans un programme qui focalise comme je l’ai déjà souligné, les collaborations avec des partenaires d’exception.

Il me semble important de rappeler que le succès et la réussite qu’ils concernent nos étudiants ou notre institution, se gagnent jour après jour ! C’est là une course de fond, une construction permanente et sur le long terme. Aujourd’hui, l’IMEP est une Institution reconnue qui revendique une identité propre et qui propose un projet pédagogique original et novateur. Et dans ce domaine comme dans d’autres domaines de la vie, proposer est une chose et disposer en est une autre. Il y a un an, nous passions le cap symbolique des 300 étudiants et ce, pour la première fois depuis la création de l’IMEP en 1970. Aujourd’hui, ils sont 375, 70 % de belge, 30 % d’étudiants étrangers représentant 30 nationalités dont 19 hors Europe.

Mesdames et Messieurs, nous avons proposé : les étudiants qu’ils soient de Belgique, d’Europe ou d’ailleurs ont donné leur réponse ! Vive la Musique, vive Namur, vive le Pôle académique de Namur, vive l’IMEP ! Je déclare ouverte l’année académique 2016-2017.

IMEP SEANCE ACADEMIQUE 2016-2017 - 38
IMEP SEANCE ACADEMIQUE 2016-2017 - 45
IMEP SEANCE ACADEMIQUE 2016-2017 - 148
IMEP SEANCE ACADEMIQUE 2016-2017 - 90

SAISON MUSICALE POUR « JEUNES OREILLES » 2017-2018

SAISON MUSICALE POUR « JEUNES OREILLES »

Proposée par la Section Pédagogique de l’IMEP
Tarifs : Séance tout public : 5€ (gratuit jusque 12 ans) – Séance scolaire : 1€ / enfant.

Journée pédagogique : 30€, sandwich compris
Salle de Concert de l’IMEP

« Pierre et le Loup » – S. Prokofiev
Vendredi 27 octobre 2017 à 14H00 (Séance scolaire)
A partir de 4 ans. Conte musical pour enfants dont le propos didactique est de faire connaître à de jeunes auditeurs les principaux instruments de l’orchestre. Vous avez été nombreux à demander une alternative tout public à la représentation scolaire de Pierre et le Loup du vendredi 27 octobre. Bonne nouvelle! Vous pourrez désormais venir écouter l’oeuvre en première partie des concerts du samedi 28 (20h) et du dimanche 29 (17h). Pour rendre l’expérience encore plus agréable, un atelier d’introduction sera proposé aux enfants une heure avant le concert! (Conseillé pour les 8-12 ans)

ATTENTION, réservation souhaitée! Maximum 20 enfants par atelier

Samedi 28 octobre:
– 19h: Atelier d’introduction
– 20h: début du concert
Dimanche 29 octobre:
– 16h: Atelier d’introduction
-17h: début du concert

Première partie:
« Pierre et Le Loup » de S. Prokofiev (durée 30 minutes)
Deuxième partie:
« Requiem » pour Choeurs Mixtes et Orchestre de R. Janssens (durée: 30 minutes)
Chef d’Orchestre : Robert Janssens
Direction de Choeur : Guillaume Houcke

Tarifs et Réservations
Adultes : 15€ Jeunes (jusque 26 ans) : Gratuit Seniors (60+) : 10€
Par Email : maud.casimir@imep.be
Par téléphone : du lundi au vendredi de 8H30 à 12H30 et de 13H00 à 16H30 au 081/73 64 37.

« Le Carnaval des Animaux » – C. Saint-Saëns
Mercredi 8 novembre 2017 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
4 à 10 ans. « Grande Fantaisie Zoologique » pour formation de chambre : 2 pianos, 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette, glockenspiel et xylophone.

Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns est une « fantaisie zoologique » à l’humour plutôt grinçant. A travers 14 pièces relativement courtes, le compositeur français fait défiler les animaux de son choix. Il est courant d’introduire les enfants à la musique classique par le biais de cette oeuvre, ainsi que par « Pierre et le loup » de Prokofiev, par exemple. En effet, l’instrumentation et les effets imitatifs sont des atouts non négligeables comme porte d’entrée vers une multitude de possibilités pédagogiques. Mais il est également possible d’écouter ce chef-d’oeuvre tout à fait spécifique dans l’oeuvre de Saint-Saëns avec le petit côté « taquin » que le compositeur, d’ordinaire si sérieux, avait osé dévoiler cette année-là. En quelques jours seulement, lors d’un voyage à Vienne en février 1886, Saint-Saëns compose de quoi distraire ses amis et da famille. L’orchestration est plutôt originale: 2 pianos, célesta, xylophone, deux violons, alto, violoncelle, flûte traversière et clarinette. Les animaux communs et connus de tous (éléphants, tortues, cygne…) côtoient ceux au nom étrange: hémiones, pianistes et fossiles! L’oeuvre parodie des pièces d’autres compositeurs. Vous y entendrez le French Cancan d’Offenbach en version ralentie et sans rythme. Vous reconnaîtrez la danse macabre de Saint-Saëns lui-même. Une valse de Berlioz sera mise à la sauce éléphant… Sachant qu’il quittait les sentiers battus et s’avançait dangereusement dans le monde de la parodie et de l’ironie, Saint-Saëns n’a permis l’exécution de son oeuvre que pour ses amis, le Mardi Gras et le jour du Laetare 1886. Hormis « Le Cygne », le cycle ne fut ensuite rejoué qu’après la mort du compositeur. Mais n’était-il pas rempli d’un humour tout particulier…? Jugez-en donc: Saint-Saëns eut l’honneur d’assister à l’inauguration de sa propre statue à Dieppe. Devant une foule impatiente attendant de lui un long discours, il déclara: « Puisqu’on n’élève de statues qu’aux morts, c’est donc que je suis mort. Alors, permettez-moi de garder le silence! »

« Vivement Noël »
Mercredi 13 décembre 2017 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
4 à 10 ans. Les AESI1 vous feront voyager de manière inédite dans cette ambiance de Noël. Vous serez invités à chanter et jouer pour accompagner cette joyeuse fête.

« Le Petit Poucet »
Mercredi 7 février 2018 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
5 à 9 ans. Venez redécouvrir la véritable et terrible aventure du Petit Poucet et de ses frères. Une histoire contée par Marie-Claude Guillaume et son théâtre d’objets, avec un habillage sonore des étudiants de Master en Education Musicale.

« Motamo »
Vendredi 23 février 2018 à 10H30 et 13H30 (Séances scolaires)
Samedi 24 février 2018 à 20H00 (Séance tout public)
Dimanche 25 février 2018 à 16H30 (Séance tout public)
Un spectacle musical chanté, joué, rythmé autour de chansons créées et mises en scène par la Section Pédagogique. Un enchaînement ébouriffant de numéros, de livres, de papiers, de mots … Vous n’en croirez pas vos yeux et vos orteils, les mots danseront dans vos oreilles !

« Pourquoi la Musique ? Sciences et Valeurs »
Samedi 24 février 2018
Journée Pédagogique proposée par les Professeurs de la Section Pédagogique de l’IMEP, Educ’Art et les Jeunesses Musicales. À l’intention des Professeurs de Musique, Etudiants de l’IMEP, Instituteurs, Logopèdes, …

Section Pédagogique de l’IMEP

Se former dans la section pédagogique de l’IMEP c’est…

  • Se former à enseigner et transmettre sa passion de la musique.
  • Acquérir une maîtrise suffisante de sa voix, de son corps et d’un instrument accompagnateur en tant qu’outil du musicien.
  • Faire des recherches et développer un intérêt pour d’autres champs musicaux.
  • Développer des techniques d’apprentissage pour favoriser la pratique musicale, l’ouverture culturelle, la créativité, la maitrise technique, l’intelligence artistique et l’autonomie.
  • Être souvent amené à aller sur le terrain et se retrouver rapidement en situation de stage.
  • Vivre, concevoir et mener des projets musicaux de qualité.
  • Devenir un acteur culturel dans la société.
peda

Lire la suite…

L’ OrgueStudio

L’OrgueStudio, un nouveau projet pour l’enseignement de l’orgue

Un nouvel enseignement de l’orgue a fait son apparition dans le paysage des Hautes Écoles des Arts. En septembre dernier, Guido Jardon, directeur de l’IMEP, a confié à Benoît Mernier, professeur depuis 2002 et à Cindy Castillo, lauréate de l’Institut et du Conservatoire National Supérieur de Paris, la mission d’apporter de nouvelles perspectives aux études supérieures d’orgue dans le but d’atténuer les décalages existants entre l’orgue et le monde artistique actuel et de permettre aux étudiants organistes de trouver leur voie dans ce monde-là une fois leur diplôme obtenu. À nouveau départ, nouveau nom. Les études d’orgue et d’improvisation à l’IMEP ont été rebaptisées OrgueStudio.

Cette nouvelle appellation sous-entend plusieurs significations complémentaires: l’idée d’une pédagogie de la pratique de l’orgue à travers une dimension scénique; l’élaboration de projets menés avec différents partenaires permettant d’élargir l’horizon du monde organistique et de nourrir l’imaginaire des étudiants; une approche conjuguée du répertoire et de la créativité (sous forme écrite et improvisée); une réflexion prospective sur l’orgue, sa réalité, son avenir…

Lire la suite…