• Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Conférences

La prise en considération d’une société en pleine mutation et de la réalité du terrain après plus de trente années d’expérience nous impose de répondre aux nouvelles exigences de formations adaptées aux attentes des étudiants et aux nouveaux débouchés.

Depuis 2002 déjà, l’IMEP s’est inscrite dans cette évolution où l’utilisation de nouveaux outils notamment techniques et informatiques ainsi que la plus grande ouverture à l’art actuel et aux autres cultures sont devenus une pleine réalité.

Les « masterclasses » et des conférences proposées à l’IMEP permettent à nos étudiants d’aborder un maximum de genres musicaux différents et de rencontrer les personnalités les plus représentatives des mondes de la musique classique, jazz, rock, pop, traditionnelles et anciennes.

AUDITIONS COMMENTÉES ET CONFÉRENCES 2017-2018

le 19 mars 2018 à 20:00

AUDITIONS COMMENTÉES ET CONFÉRENCES 2017-2018
Salle de Concert de l’IMEP – Entrée Gratuite – Pas de réservation

Lundi 11 décembre 2017 à 19H00
Emmanuel Grégoire présente le « Trio pour clarinette, violoncelle et piano en la mineur Op. 114 » de J. Brahms, en musique vivante avec les étudiants de la classe de musique de chambre de Hanxiang Gong.

Lundi 5 février 2018 à 19H00
CONCERT EXCEPTIONNEL! « Jeunes talents de l’IMEP dans tous leurs états »
Au programme:
Chanel Perdichizzi (Harpe) J. Rodrigo : Concerto d’Aranjuez ( extraits ) Piano : Mathias Lecomte

Vitaly Jardon (Piano) F. Chopin : Etude op25 n1 J. Brahms : Rhapsodie op79 n2

Pauline van der Rest (Violon) F. Kreisler : Recitativo – Scherzo H. Wieniawski : Polonaise de Concert in D major op4 n1 Piano : Philippe Ivanov

« Duo Made in Belgium » Pierre Fontenelle et Cristian Perciun (Violoncelle / accordéon) M. Moussorgsky : Tableaux d’une exposition

Salle de Concert de l’IMEP Entrée gratuite

Jeudi 1 mars 2018 à 19H00
Jean Ferrard présente « Bach et le nombre ».

En 1985, année du tricentenaire de la naissance de Johann Sebastian Bach, les organistes néerlandais Kees van Houten et Marinus Kasbergen secouent leurs collègues avec leur livre Bach en het getal, explorant tout l’œuvre du grand Cantor sous l’angle du symbolisme et en particulier du numéralisme. Dans ce livre, publié en 1992 par Mardaga en traduction française, les deux auteurs ne connaissent pas de limites et vont jusqu’à lire dans certaines compositions la prémonition par Bach de la date de sa propre mort… Moins ambitieux, nous nous baserons sur certains éléments que l’on peut qualifier de certitudes, pour tenter de fixer les limites d’application d’un jeu sur les lettres et les nombres, évidemment pratiqué par Bach. Quelques exemples choisis devraient suffire à confirmer cette «valeur ajoutée» au génie du compositeur, sans avoir pour autant à appuyer nos «découvertes sensationnelles» sur des arguments hasardeux, voire contestables. (Jean Ferrard).

Lundi 19 mars 2018 à 19H00
Dominique (L-J) Goblet présente « Parcours: de la musique synagogale aux cabarets yiddish » avec la participation d’étudiants de l’IMEP.

Le but de cette audition commentée est de faire découvrir la richesse de la diversité des musiques juives au moyen des approches géographiques et historiques. Dans ce parcours, quelques escales choisies amèneront l’auditeur à entrer dans la vie musicale de plusieurs communautés juives en allant de la musique synagogale monodique ou polyphonique aux cabarets yiddish. En effet, c’est la diaspora qui donnera à la musique juive ses formes et sa diversité au sein des communautés séfarades et ashkénases, chaque groupe développant sa culture spécifique, celle du shtetl, du village, du Yiddishland, de la musique instrumentale klezmer, des chants hassidiques ici, de la musique judéo-andalouse et des chants séfarades là-bas. Chassées, maltraitées, ces communautés ont puisé une partie de leur force dans la musique, ils n’ont cessé de chanter et danser, la plupart de leurs chants évoquant la tristesse, mais aussi l’amour, la joie… Nous vibrerons ensemble en découvrant cette culture si riche et pourtant encore si mal connue… (Dominique (L-J- Goblet)