Présentation des activités de l’IMEP

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(1re partie)

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(2e partie)

Il Bel Canto – Concert lyrique du 28 novembre 2015
(1ère partie)

  • Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

L’ OrgueStudio

L’OrgueStudio, un nouveau projet pour l’enseignement de l’orgue

Un nouvel enseignement de l’orgue a fait son apparition dans le paysage des Hautes Écoles des Arts. En septembre dernier, Guido Jardon, directeur de l’IMEP, a confié à Benoît Mernier, professeur depuis 2002 et à Cindy Castillo, lauréate de l’Institut et du Conservatoire National Supérieur de Paris, la mission d’apporter de nouvelles perspectives aux études supérieures d’orgue dans le but d’atténuer les décalages existants entre l’orgue et le monde artistique actuel et de permettre aux étudiants organistes de trouver leur voie dans ce monde-là une fois leur diplôme obtenu. À nouveau départ, nouveau nom. Les études d’orgue et d’improvisation à l’IMEP ont été rebaptisées OrgueStudio.

Cette nouvelle appellation sous-entend plusieurs significations complémentaires: l’idée d’une pédagogie de la pratique de l’orgue à travers une dimension scénique; l’élaboration de projets menés avec différents partenaires permettant d’élargir l’horizon du monde organistique et de nourrir l’imaginaire des étudiants; une approche conjuguée du répertoire et de la créativité (sous forme écrite et improvisée); une réflexion prospective sur l’orgue, sa réalité, son avenir… Pour envisager l’avenir, il faut tirer les leçons du passé. L’enseignement de l’orgue a toujours tenu compte de l’évolution de l’instrument et de son usage. Il est remarquable que cette évolution ait toujours été liée aux (r)évolutions sociales, économiques voire industrielles. L’orgue de concert, par exemple, se développe au début du 20ème siècle parallèlement à l’avènement de l’électricité et des salles de concert. Le modèle de l’orgue de concert a suscité une pédagogie spécifique, élaborée tout d’abord au Conservatoire de Paris et reprise ensuite dans la plupart des institutions musicales occidentales.

Cette pédagogie semble devoir inventer à présent de nouveaux moyens pour répondre aux réalités du monde musical d’aujourd’hui : le concept du concert lui-même n’est-il pas en profonde mutation, en quête de nouveaux lieux et de nouveaux publics? Il est normal que l’orgue, instrument intimement inscrit dans la vie de nos sociétés, évolue dans sa pratique selon les nouvelles modalités qu’impliquent les bouleversements actuels. Les festivals proposent de plus en plus de concerts-spectacles autour de l’orgue. Il est important que l’enseignement ne suive pas à retardement ce mouvement mais l’anticipe.

L’OrgueStudio créé à l’IMEP repose donc sur cet ambitieux projet: à l’instar d’un opéra studio, davantage fonctionner par projet, par production. Depuis septembre, les étudiants et leurs professeurs ont ainsi travaillé en partenariat avec la classe de chant et avec celle de musique électronique. Deux projets ont vu le jour. L’un intitulé « nell’organo », littéralement « dans l’orgue », une appellation historique venue de l’Italie du 17ème siècle qui met l’orgue au centre du groupe instrumental. L’autre, intitulé « orgue et technologie », qui a associé un outil moderne, l’iPad, à l’orgue.

Le premier projet s’est tenu en octobre et novembre, autour de l’orgue de la chapelle du Séminaire de Namur. Les deux premières semaines ont été consacrées au travail de recherche et de transcription d’œuvres allemandes du 17ème siècle pour consort de violes de gambe et voix solistes sous la houlette de Cindy Castillo. La transcription a de tout temps été un moyen efficace d’appropriation mais aussi de renouvellement tant du répertoire que des gestes techniques instrumentaux. Une fois les partitions prêtes, les étudiants se sont mis en duo et trio avec des étudiantes en chant pour préparer et donner deux concerts au mois de novembre. Ils témoignèrent de beaux moments de partage musical et de prise de conscience de la réalité du terrain. Ils en appelleront assurément d’autres…

Le deuxième projet s’est déroulé le 18 décembre dernier. Un projet « orgue et technologie » proposant des improvisations avec iPad. L’organiste suédois Hampus Lindwall, grand connaisseur du répertoire d’aujourd’hui et improvisateur hors-pair, est venu donner une classe de maître d’une journée préparée en amont par des ateliers d’improvisation libre donnés par Benoît Mernier. L’idée maîtresse était de pouvoir connecter des œuvres du répertoire baroque entre elles par des improvisations résolument contemporaines. Les ateliers de préparation avaient permis de mettre en valeur quelques éléments musicaux permettant l’introduction ou la transition entre deux chorals de Bach par exemple. Durant la journée, les étudiants ont retravaillé ces improvisations au moyen de l’électronique. Au départ de ces mêmes fragments extraits de leurs œuvres, ils ont improvisé tout en les traitant avec des programmes de transformation sonore. Les choses ont alors pris une toute autre tournure. Ce ne fut pas seulement un enrichissement de timbres grâce à des artifices technologiques. La technologie, en particulier le maniement digital intuitif de la tablette a provoqué des idées nouvelles. Au lieu d’avoir un seul organiste jouant et manipulant l’iPad, le jeu en duo s’est naturellement mis en place. L’organiste était ainsi entièrement libre pour jouer et registrer. L’organiste-DJ étant plus libre pour gérer les transformations sonores. On est donc complètement passé en mode d’improvisation collective. L’organiste répondait aux idées et vice versa. Cette journée mémorable s’est clôturée par un concert passionnant qui a permis de créer des passerelles originales et inouïes entre les œuvres du programme grâce aux improvisations avec iPad.

Une partie non négligeable des collaborations interdisciplinaires développées dans l’OrgueStudio sera consacrée aux nouveaux arts et aux nouvelles technologies visuelles et sonores. L’orgue est en soi un laboratoire de sonorités. Adjoindre à cet instrument les possibilités informatiques et électroniques est porteur d’émotions inouïes qui se révèlent dés à présent riches de possibilités passionnantes. Un partenariat avec la classe de musique électronique et d’informatique musicales créée récemment à l’IMEP va permettre la concrétisation régulière de ces découvertes de territoires inconnus.
L’idée n’est pas de rester confiné dans le champ de l’expérimentation et de la recherche mais de mettre d’emblée ce nouvel alliage en situation de concert. L’OrgueStudio se veut un lieu et un espace ouverts de recherche et d’innovation tentant de donner un autre souffle à la vie de l’orgue sans nier ni délaisser pour autant les aspects traditionnels de la carrière des organistes.

Aventures à suivre…!

Rejoignez l’OrgueStudio:
www.facebook.com/pages/OrgueStudio/740831189346126

Deux prochains rendez-vous pour retrouver l’OrgueStudio de l’IMEP!

L’OrgueStudio de l’IMEP donnera un concert en l’église romane de Villers-la-Ville le dimanche 25 octobre 2015 à 15H00. «L’OrgueStudio en German Road Trip» sous la conduite de Benoît Mernier & Cindy Castillo dans des oeuvres de J-S Bach, Buxtehude et Bruhns… Réservations: 071 87 91 76 ou info@soufflevillers.be

Concert de l’Orgue studio 05/11/15 dans le cadre des Midis du Séminaire.
Ce concert, donné avec la participation d’étudiant(e)s de la classe de chant, vous fera découvrir des airs de cantates de Bach transcrites pour orgue et des oeuvres pour orgue seul de J-S Bach et D. Buxtehude. SEMINAIRE NOTRE-DAME DE NAMUR Les jeudis à 12h15. Adresse: Rue du Séminaire 11b – 5000 Namur | Plus d’informations sur www.imep.be

SAISON MUSICALE POUR « JEUNES OREILLES » 2017-2018

SAISON MUSICALE POUR « JEUNES OREILLES »

Proposée par la Section Pédagogique de l’IMEP
Tarifs : Séance tout public : 5€ (gratuit jusque 12 ans) – Séance scolaire : 1€ / enfant.

Journée pédagogique : 30€, sandwich compris
Salle de Concert de l’IMEP

« Pierre et le Loup » – S. Prokofiev
Vendredi 27 octobre 2017 à 14H00 (Séance scolaire)
A partir de 4 ans. Conte musical pour enfants dont le propos didactique est de faire connaître à de jeunes auditeurs les principaux instruments de l’orchestre. Vous avez été nombreux à demander une alternative tout public à la représentation scolaire de Pierre et le Loup du vendredi 27 octobre. Bonne nouvelle! Vous pourrez désormais venir écouter l’oeuvre en première partie des concerts du samedi 28 (20h) et du dimanche 29 (17h). Pour rendre l’expérience encore plus agréable, un atelier d’introduction sera proposé aux enfants une heure avant le concert! (Conseillé pour les 8-12 ans)

ATTENTION, réservation souhaitée! Maximum 20 enfants par atelier

Samedi 28 octobre:
– 19h: Atelier d’introduction
– 20h: début du concert
Dimanche 29 octobre:
– 16h: Atelier d’introduction
-17h: début du concert

Première partie:
« Pierre et Le Loup » de S. Prokofiev (durée 30 minutes)
Deuxième partie:
« Requiem » pour Choeurs Mixtes et Orchestre de R. Janssens (durée: 30 minutes)
Chef d’Orchestre : Robert Janssens
Direction de Choeur : Guillaume Houcke

Tarifs et Réservations
Adultes : 15€ Jeunes (jusque 26 ans) : Gratuit Seniors (60+) : 10€
Par Email : maud.casimir@imep.be
Par téléphone : du lundi au vendredi de 8H30 à 12H30 et de 13H00 à 16H30 au 081/73 64 37.

« Le Carnaval des Animaux » – C. Saint-Saëns
Mercredi 8 novembre 2017 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
4 à 10 ans. « Grande Fantaisie Zoologique » pour formation de chambre : 2 pianos, 2 violons, alto, contrebasse, flûte, clarinette, glockenspiel et xylophone.

Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns est une « fantaisie zoologique » à l’humour plutôt grinçant. A travers 14 pièces relativement courtes, le compositeur français fait défiler les animaux de son choix. Il est courant d’introduire les enfants à la musique classique par le biais de cette oeuvre, ainsi que par « Pierre et le loup » de Prokofiev, par exemple. En effet, l’instrumentation et les effets imitatifs sont des atouts non négligeables comme porte d’entrée vers une multitude de possibilités pédagogiques. Mais il est également possible d’écouter ce chef-d’oeuvre tout à fait spécifique dans l’oeuvre de Saint-Saëns avec le petit côté « taquin » que le compositeur, d’ordinaire si sérieux, avait osé dévoiler cette année-là. En quelques jours seulement, lors d’un voyage à Vienne en février 1886, Saint-Saëns compose de quoi distraire ses amis et da famille. L’orchestration est plutôt originale: 2 pianos, célesta, xylophone, deux violons, alto, violoncelle, flûte traversière et clarinette. Les animaux communs et connus de tous (éléphants, tortues, cygne…) côtoient ceux au nom étrange: hémiones, pianistes et fossiles! L’oeuvre parodie des pièces d’autres compositeurs. Vous y entendrez le French Cancan d’Offenbach en version ralentie et sans rythme. Vous reconnaîtrez la danse macabre de Saint-Saëns lui-même. Une valse de Berlioz sera mise à la sauce éléphant… Sachant qu’il quittait les sentiers battus et s’avançait dangereusement dans le monde de la parodie et de l’ironie, Saint-Saëns n’a permis l’exécution de son oeuvre que pour ses amis, le Mardi Gras et le jour du Laetare 1886. Hormis « Le Cygne », le cycle ne fut ensuite rejoué qu’après la mort du compositeur. Mais n’était-il pas rempli d’un humour tout particulier…? Jugez-en donc: Saint-Saëns eut l’honneur d’assister à l’inauguration de sa propre statue à Dieppe. Devant une foule impatiente attendant de lui un long discours, il déclara: « Puisqu’on n’élève de statues qu’aux morts, c’est donc que je suis mort. Alors, permettez-moi de garder le silence! »

« Vivement Noël »
Mercredi 13 décembre 2017 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
4 à 10 ans. Les AESI1 vous feront voyager de manière inédite dans cette ambiance de Noël. Vous serez invités à chanter et jouer pour accompagner cette joyeuse fête.

« Le Petit Poucet »
Mercredi 7 février 2018 à 9H00, 10H30 (Séances scolaires) et 16H30 (Séance tout public)
5 à 9 ans. Venez redécouvrir la véritable et terrible aventure du Petit Poucet et de ses frères. Une histoire contée par Marie-Claude Guillaume et son théâtre d’objets, avec un habillage sonore des étudiants de Master en Education Musicale.

« Motamo »
Vendredi 23 février 2018 à 10H30 et 13H30 (Séances scolaires)
Samedi 24 février 2018 à 20H00 (Séance tout public)
Dimanche 25 février 2018 à 16H30 (Séance tout public)
Un spectacle musical chanté, joué, rythmé autour de chansons créées et mises en scène par la Section Pédagogique. Un enchaînement ébouriffant de numéros, de livres, de papiers, de mots … Vous n’en croirez pas vos yeux et vos orteils, les mots danseront dans vos oreilles !

« Pourquoi la Musique ? Sciences et Valeurs »
Samedi 24 février 2018
Journée Pédagogique proposée par les Professeurs de la Section Pédagogique de l’IMEP, Educ’Art et les Jeunesses Musicales. À l’intention des Professeurs de Musique, Etudiants de l’IMEP, Instituteurs, Logopèdes, …

Section Pédagogique de l’IMEP

Se former dans la section pédagogique de l’IMEP c’est…

  • Se former à enseigner et transmettre sa passion de la musique.
  • Acquérir une maîtrise suffisante de sa voix, de son corps et d’un instrument accompagnateur en tant qu’outil du musicien.
  • Faire des recherches et développer un intérêt pour d’autres champs musicaux.
  • Développer des techniques d’apprentissage pour favoriser la pratique musicale, l’ouverture culturelle, la créativité, la maitrise technique, l’intelligence artistique et l’autonomie.
  • Être souvent amené à aller sur le terrain et se retrouver rapidement en situation de stage.
  • Vivre, concevoir et mener des projets musicaux de qualité.
  • Devenir un acteur culturel dans la société.
peda

Lire la suite…