Plus d'informations sur le site de l'IMEP pour Ana Camelia STEFANESCU, italien ...

Ana Camelia STEFANESCU, italien

Née à Bucarest, le soprano ANA CAMELIA STEFANESCU a étudié la musique à l’Académie de la capitale roumaine, avant de se spécialiser en chant. Parmi les personnalités qui ont influence son développement artistique la pianiste Andreiana Rosca à Bucarest, Gundula Janovitz, Thomas Quastoff et Susanna Eken sont des points de référence.

Plusieurs prix importants jalonnent sa jeune carrière, en particulier le Grand Prix du Concours International de Chant «Haricleea Darclè» Braila-Roumanie 1995, le Seconde Prix du Concours de Verviers en 1995 et surtout le Deuxième Prix et le Prix du Public «Jacques Stehman» du Concours International «Reine Elisabeth» Bruxelles 1996. Au Concours «Operalia», organisé par le ténor Palcido Domingo a été parmi les 12 finalistes.

Membre principal de l’Opéra National de Roumanie (1995-1999), elle y a interprété les rôles de Lucia (Lucia di Lamermoor) (1998), Rosina (Il Barbiere di Siviglia)(1997), Zerbinetta (Ariadne auf Naxos)(1998), La Reine de la Nuit (Die Zauberflote)(1996), Zerlina (Don Giovanni)(1999), Gilda (Rigoletto) (1999) et Adèle (Die Fledermaus) (1998).

Le Concours «Reine Elisabeth» la porte à développer sa carrière internationale.

En 1996, elle fait plusieurs débuts important sous les traits de la Reine de la Nuit dans Zauberflote de W.A.Mozart: au Teatro Comunale de Florence, à la Staatsoper de Berlin, avec la troupe duquel elle a également repris ce rôle en tournée au Japon sous la direction de Daniel Baremboim (1997).

Notons aussi qu’Ana Camelia Stefanescu a incarné Olympia (Les Contes d’Hoffmann de J. Offenbach) à l’Opéra d’Irlande (dans la mise en scène de Dieter Kaegi 1998-1999) et a pris part à Lukullus de Dessau dans le rôle de la Reine et dans Solimano de A. Hasse le rôle de Narsea (sous la directions de René Jacobs) à Staatsoper de Berlin et a Dresdner Musikfestspiele en 1999. Elle s’est produite aussi dans Der Schauspieldirektor de W.A. Mozart (Mme Herz) au Théâtre de la Place de Liége et dans Die Zauberflote de W.A. Mozart à la Staatsoper de Hambourg (2000-2001), Staatsoper de Vienne, Teatro Real de Madrid, où elle a également chanté le Feu, la Princesse et le Rossignol dans l’Enfant et les sortilèges de Maurice Ravel (2002).

Ses dernières engagements européens l’ont menée au Deutsche Staatsoper de Berlin (2003, 2004, 2005), aux Opéra de Graz (2004) et Opéra de Nice (2003) pour Die Zauberflote, dans les Festivals de Bilbao (2003), Santander (2003) et Valencia avec les Requiem de G. Ligeti et de G. Fauré avec l’Orquestra Nacional d’Espagna, sous la direction de Josep Pons (2004).

En 2005 Ana Camelia Stefanescu chante la Reine de la Nuit au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles (avril, mai, septembre).

En 2006-2007 elle a fait son début au Teatro Lirico di Cagliari dans Chérubin de J. Massnet (l’Ensoleillad) (janvier 2006) et en Najade a Teatro lirico di Bolzano e Lucca (2007).

Elle a collaboré pendant les derniers années avec les suivants chefs d’orchestre: Daniel Barenboim, René Jacobs, Mark Minkovski, Ivan Fischer, Simone Young, Bertrand de Billy, Peter Schreier, Marc Soustrot, Sebastian Weigle, Philippe Jordan, Josep Pons, Arnold Östman, David Gimenez, Emanuel Villaume.

Ana Camelia Stefanescu se produit régulièrement en récitals en Italie, Belgique, Espagne, Pologne, Gibraltar, Suisse, France, Roumanie, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Grande-Bretagne. Elle a collaboré dans des concerts avec José Van Dam et London Philarmonic Orchestra (1997) et José Carreras a Bucarest (2001).