Plus d'informations sur le site de l'IMEP pour Yasmina CHAUVEHEID ...

Yasmina CHAUVEHEID

Originaire de Stavelot, Yasmina Chauveheid est détentrice de deux diplômes supérieurs avec distinctions au Conservatoire de Liège dans les classes d’Eric Mélon pour le violon et de Cécile Evrard pour la musique de chambre. Par la suite, elle se perfectionne pendant 2 ans à Düsseldorf auprès d’Erika Ozeki, élève de Koji Toyoda. C’est avec ce dernier qu’elle poursuivra sa formation lors de différents master-class ainsi qu’avec Endre Kleve, Philippe Descamp, André Grudzien, Philippe Koch, Jean-Pierre Catoul (violon-jazz) et en musique de chambre auprès du quatuor Zemlinsky et du pianiste Franck Peters. Poussée par cette passion de la musique de chambre, elle se dirige également vers le violon-alto.

Parallèlement à des prestations en soliste au violon et à l’alto avec l’orchestre Jean-Noël Hamal, l’orchestre de chambre de Huy, l’orchestre André Poulet, l’orchestre Accord’âmes et l’Euro Symphonic Orchestra, Yasmina Chauveheid a eu la chance de se produire à diverses reprises dans de nombreuses formations telles que L’Ensemble Musique Nouvelle, l’Opéra Royal de Wallonie, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Philharmonique de Liège ainsi qu’à l’Ensemble Orchestral Mosan.

En 2003, elle est invitée à devenir membre du comité du Festival de Musique de Stavelot, ce qui lui permet de côtoyer les plus grands artistes de notre époque.

Sa passion pour la musique de chambre l’amène à fonder en 2013, le quatuor de 4 violons « Cordissima » qui tourne actuellement dans toute la Belgique ainsi qu’à l’étranger.

Professeur de violon, d’alto, d’ensemble à cordes, de musique de chambre ainsi que sous-directrice en 2016 à l’académie de musique de Malmedy, Y. Chauveheid crée en 2007, en parallèle à sa carrière de pédagogue, l’orchestre à cordes « Accord’âmes » qu’elle dirige jusqu’en 2020 avec beaucoup de passion.

Par la suite, sous l’impulsion d’anciens élèves devenus professionnels, elle fonde et dirige en 2020 l’Ensemble « Ellipse », formé de 13 cordes. Cet ensemble lui permet d’explore de nouvelles collaborations avec différents types d’art (danse, peinture, art de la parole,…).

Cette même année 2020, on lui propose d’intégrer le comité du célèbre concours de violon « Vieuxtemps », de renommée internationale.

Passionnée par la pédagogie, elle continue à aller à la rencontre de grands pédagogues (Igor Tkatchouk, Marinette Gillard, Laurence Genevois, Emile Lavrenov,…) ce qui lui permet d’affiner continuellement sa méthodologie. Nombre de ses anciens élèves issus de l’académie de Malmedy ont été ou sont encore dans les Conservatoires Royaux Belges, à l’Imep ou au « Conservatorium Maastricht ». Ils sont également régulièrement finalistes de concours de violon (Dexia-classique, Vieuxtemps filière « Pizzicatto »,…) ou, comme en 2021, détenteurs du premier prix du « Concours des Académies du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles » dans la catégorie « musique de chambre ».

Comme une suite logique, en septembre 2020, l’Institut Royal de Musique et Pédagogie (Imep) à Namur lui a confié la charge de conférencière en méthodologie du violon et de l’alto, fonction lui permettant de partager avec de futurs enseignants sa passion de la pédagogie.