• Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

À Shanghai, baptême de feu pour le nouveau Collectif Musical Prisme

le 11 août 2019 à 13:56

Le Collectif Musical Prisme, nouvel ensemble de musique de chambre IMEPien, vient de remporter le prestigieux Prix d’Excellence au Shanghaï International Youth Art Festival! Les cinq namurois, Marion Bauwens (M2 – soprano), Antoine Wargnies (M2 – piano), Pierre Fontenelle (M2 – Violoncelle), Nicolas Cretu (diplomé en clarinette) et Cristian Perciun (diplomé en accordéon), furent tous étudiants dans la classe de musique de chambre de Hanxiang Gong, qui est lui même venu assister à leur concours!

VII Stockholm International Music Competition

le 7 juin 2019 à 10:40

Deux jeunes talents, Théodore Kim et Lorenzo Cassiers étudiants Jeunes Talents dans la classe de violon d’Igor Tkatchouk, ont remporté respectivement le 1er et le 2ème prix du VII Stockholm International Music Competition qui vient de se terminer le 2 juin. Félicitations !

Site du concours
http://olgatomilina.com/index_eng.html

Pierre Fontenelle remporte le Concours International de Violoncelle de Woluwe-Saint-Pierre

le 6 juin 2019 à 20:38

Pierre Fontenelle, étudiant en Master 1 dans la classe d’Éric Chardon, s’est illustré lors du Concours International de Violoncelle de Woluwe-Saint-Pierre. Il fut récompensé du 1er Prix « Edmond Baert » ex-aequo avec autre candidat méritant! Cerise sur le gâteau, il reçoit également le Prix Feldbusch pour la meilleure interprétation de l’oeuvre imposée, « Mosaïque pour violoncelle seul » d’Éric Feldbusch! Félicitations!

Concerts de Gala du CIALN

le 7 mai 2019 à 20:14

La première édition du CIALN (Concours d’Art Lyrique de Namur) vient de se clore par deux magnifiques concerts au Théâtre de Namur et à l’Opéra Royal de Wallonie, où un public enthousiaste a eu le plaisir d’applaudir une nouvelle fois les 5 premières candidates dans un programme varié mettant en valeur leurs qualités vocales incontestables. L’Orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie, avec en renfort des étudiants de l’IMEP, était placé sous la baguette talentueuse d’un jeune chef prometteur : Ayrton Desimpelaere. Pour rappel, le prix du public a été attribué à Gwendoline Blondeel, étudiante de l’IMEP pourson air d’Olympia « Les oiseaux dans la charmille » des Contes d’Hoffman d’Offenbach. Louise Foor, également étudiante en M2 à l’IMEP, a reçu le deuxième prix. Félicitations ! Le CIALN qui a pour but la promotion de jeunes talents lyriques, est un tremplin pour leur carrière professionnelle. Ce jeune concours d’art lyrique a encore de très belles heures devant lui ! Voici le témoignage éloquent d’une candidate : « N’étant pas finaliste, je rentre aujourd’hui chez moi mais je voulais vous dire d’ores et déjà un grand merci pour l’organisation excellente de ce concours. Pour en avoir discuté avec d’autres candidats, nous sommes unanimes: nous n’avons jamais été aussi bien accueillis. La chance de pouvoir rencontrer le pianiste avant notre passage, le fait d’avoir des salles de chauffe en nombre suffisant et enfin d’être hébergés par des hôtes adorables et à plusieurs, nous permettant de rencontrer d’autres candidats dans un cadre informel, la disponibilité du jury après le premier tour (et leurs retours)… Tout simplement génial ! Je retiendrai l’accueil inégalable des Namurois! »

Vous pouvez revivre le concert de gala du CIALN à Liège en cliquant sur ce lien:

https://vimeo.com/334397127/42c246f293












Confluent 10:05:19 – CIALN

Concours International d’Art Lyrique de Namur – CIALN

le 25 avril 2019 à 12:17


La première édition du concours international d’art lyrique de Namur organisé par l’IMEP s’est clôturée ce vendredi 19 avril par la victoire de la soprano australienne Cathy-Di Zhang. Âgée de 31 ans, Cathy-Di Zhang a convaincu les membres du jury avec l’air de Susanna « E Susanna non vien…Dove sono » des Nozze di Figaro de W.A. Mozart.

Le deuxième prix est attribué à Louise Foor (Belgique, 23 ans).
Troisième prix : Anne-Aurore Cochet (France, 32 ans)
Quatrième prix : Becca Marriott (Grande-Bretagne, 33 ans)
Cinquième prix : Gwendoline Blondeel (Belgique, 23 ans)

Le prix du public a également été attribué à Gwendoline Blondeel pour son air d’Olympia « Les oiseaux dans la charmille » dans Les contes d’Hoffman d’Offenbach. Les cinq lauréates se produiront avec l’orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège les samedi 27 avril au théâtre royal de Namur à 18h et dimanche 28 avril à 15h à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège sous la direction de Ayrton Desimpelaere. Pour l’occasion, l’effectif de l’orchestre sera renforcé par des étudiants de l’IMEP.

56 candidats de maximum 33 ans avaient présenté la première épreuve pour dix qualifiées pour la finale. Qualifiées car cette finale était 100% féminine. La particularité de la finale de ce concours était de confronter les candidats dans un air mis en scène et en costume, l’occasion pour le jury d’également évaluer les prestations scéniques. Le jury de la finale était composé de Patrizia Ciofi, Angélique Noldus, Manuel Rondal, Pascale Montauban, Marc Clemeur, Ayrton Desimpelaere et Camille De Rijck. Le jury était présidé par Guido Jardon, directeur de l’IMEP.

(Photos: Charlie Guillaume)















Confluent 10:05:19 – CIALN

Revivez le concert de la Camerata (11/02/2019)

le 26 mars 2019 à 09:31

Revivez le concert de la Camerata en cliquant sur ces deux liens :

https://www.youtube.com/watch?v=cE4hNf0QC3U&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=OMNdXdePlAU
(Réalisation : Charlie Guillaume)

Pour rappel
J.S. Bach : Concerto Brandebourgeois n°6, A. Schnittcke : « Suite dans le style ancien » arrangement pour cordes de Jolan Berta – Direction : Daniel Weissmann, W.A. Mozart : Symphonie concertante pour violon et orchestre – Solistes : Georges Tudorache et Daniel Weissmann.

Ayrton Desimpelaere dirige Don Quichotte à Liège

le à 09:10

Pionnier de l’opéra participatif, l’Opéra Royal de Wallonie propose une nouvelle production de Don Quichotte destinée au jeune public.

L’Opéra Royal de Wallonie propose de nombreuses actions en direction du jeune public. Parmi celles-ci, la présentation d’opéras participatifs, dans lesquels les enfants sont invités à mettre leur enthousiasme au service de l’opéra. S’il s’agit parfois d’œuvres à part entières créées pour l’occasion, c’est cette fois une réduction en une heure de Don Quichotte de Massenet qui fait briller les yeux des enfants liégeois. La mise en scène, confiée à Margot Dutilleul (tout comme l’adaptation), met l’accent sur l’onirisme, si étroitement lié au rêve et à la folie du « Chevalier à la Longue figure », au risque de manquer parfois de fantaisie. Le plateau est ainsi habillé de trois paravents blancs sur lesquels viennent se projeter des ombres chinoises produites par des photophores descendus des cintres. Ces ombres figurent des étoiles, des fantômes, la foule ou les moulins avec force poésie. Seul autre élément scénique, une chaise haute décorée figurant le cheval Rossinante dans l’esprit malade du héros. L’histoire est adaptée au public : la mort de Don Quichotte est remplacée par un départ en voyage et la débauche du palais de Dulcinée consiste en un jeu de Piñata. Cette épure émerveille les enfants, mais aurait avantageusement bénéficié d’un plus grand dynamisme dans la direction d’acteurs.

La distribution réunit des fidèles de la maison, qui partagent une même précision dans la diction, permettant aux enfants de comprendre parfaitement l’ensemble du texte sans recours au surtitrage, mais aussi une assise vocale plus ou moins instable selon les solistes. Le rôle-titre est interprété par Roger Joakim dont le phrasé manque de mordant. Il expose une voix ouverte comme l’imagination du héros, aux aigus pleins, joliment vibrés, et aux graves reluisants. Étrangement, son legato, finement filé par moment, manque totalement dans d’autres passages. Dulcinée est chantée par Alexise Yerna dont la projection franche laisse entendre une voix percutante dans le médium, qui s’acidifie dans l’aigu. Elle dispose de l’agilité vocale requise par le rôle, même si elle pourrait y apporter plus de liant. Patrick Delcour s’amuse en Sancho, auquel il prête sa voix vaillante au timbre caverneux et reflets soyeux. Gabriele Bonfanti chante les rôles de Rodriguez et d’un Bandit avec engagement. Son placement vocal ne lui permet toutefois pas de maîtriser son vibrato. Heureusement, un souffle long lui autorise un phrasé effilé. La voix de Gianna Cañete Gallo (Juan et un Bandit), aussi engagée, acidulée et ronde achoppe sur un vibrato prégnant.

Le jeune chef Ayrton Desimpelaere dirige l’orchestre de l’IMEP (Institut supérieur de musique et de pédagogie de Namur) et les interventions de la salle d’un geste sûr et esthétique, encourageant les enfants dans leur découverte artistique. La réduction de l’effectif met en valeur la gravité des contrebasses et la mélancolie des altos et violoncelles, le chant gracieux des fûtes et hautbois, ainsi que les airs festifs des cuivres. (Ôlyrix)

(Crédit photos: Opéra Royal de Wallonie-Liège)




Concert de l’Harmonie de l’IMEP

le 14 mars 2019 à 11:25

Revivez la merveilleuse ambiance du concert de l’Harmonie de l’IMEP sous la direction du Commandant chef de musique Matty Cilissen. Il suffit de cliquer sur ces deux liens.

Interview du Commandant Matty Cilissen :

https://www.youtube.com/watch?v=ZSPwGFPfx7s

Concert :

https://www.youtube.com/watch?v=kBdNSUaqIns 

Au programme :
« Overture to Candide », Léonard Bernstein
« Redline Tango », John Mackey
« For Nathalie » (from the Third Symphony), James Barnes
« Traveler », David Maslanka
« The Frozen Cathedral », John Mackey

(Réalisation des vidéos et photos : Charlie Guillaume)




Spectacle « Racines» – Jeunes oreilles

le 25 février 2019 à 10:50

« Quand les arbres sont tombés hier, aujourd’hui, demain ; quand les arbres sont tombés racines du destin ; nous reviennent en mémoire, mille chansons, mille histoires ; les arbres sont tombés, racines du passé …. » Sous la houlette de leurs professeurs Mesdames Debu et Stuyckens et dans une mise en scène de Monsieur Vincent Dujardin, la section pédagogique de l’IMEP a présenté son nouveau spectacle. Cinq représentations se sont en effet tenues ces 15, 16 et 17 février 2019 : 2 pour les “scolaires” et 3 pour le grand public. Intitulé RACINES, ce spectacle a rencontré un succès et un engouement unanimes, tant du côté des parents que des enfants. Le point de départ pour la réalisation de ce projet était une base de données musicales transmise par nos bibliothécaires de l’IMEP, Monsieur Julien Maréchal et sa sœur Marie-Hélène. Véritable collection de textes et enregistrements de chansons traditionnelles wallonnes, l’anthologie en question a été produite à l’initiative du Musée de la Vie Wallonne et réalisée par Madame Françoise Lempereur, en 1979; recueil dont il ne reste malheureusement (en raison d’une mauvaise conservation) qu’un nombre approximatif de 200 chansons – sur plus de 1000 recueillies à l’époque. Il a dès lors paru essentiel de profiter de cette riche matière patrimoniale pour trouver une façon de la transmettre aux jeunes oreilles avant qu’elle ne disparaisse vraiment tout à fait ! Les étudiants ont plus particulièrement utilisé les volumes 5 et 6 intitulés « Enfantines et chansons de jeux », envisageant clairement cet exercice pédagogique, théâtral et musical, directement en lien avec le métier de futur pédagogue de la musique auquel ils se destinent. À partir de mélodies a capella, le travail de création a consisté en une exploration de divers styles musicaux ; par l’ajout de thèmes connus, de voix supplémentaires s’est alors redessinée chaque mélodie choisie. En voyageant dans la ville de Foix par la biais d’arrangements d’une fugue de Bach, en passant d’une fête au village guidée par la tarentelle à un pique-nique géant, intrigué par l’écoute d’une leçon de mathématiques bien rythmée ou d’un alphabet en mode jazz et rap dansés avec brio ou d’une chanson d’amour revue à la mode Offenbach,… chaque spectateur a ainsi pu laisser s’envoler son imagination et plonger avec délectation dans un vrai bain de plaisir! Bref, un défi réussi… Du bonheur partagé entre petits et grands, durant 50 minutes ! (Alexandra Ksiazek)





Photos: Charlie Guillaume