• Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Revivez le concert de la Camerata (11/02/2019)

le 26 mars 2019 à 09:31

Revivez le concert de la Camerata en cliquant sur ces deux liens :

https://www.youtube.com/watch?v=cE4hNf0QC3U&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=OMNdXdePlAU
(Réalisation : Charlie Guillaume)

Pour rappel
J.S. Bach : Concerto Brandebourgeois n°6, A. Schnittcke : « Suite dans le style ancien » arrangement pour cordes de Jolan Berta – Direction : Daniel Weissmann, W.A. Mozart : Symphonie concertante pour violon et orchestre – Solistes : Georges Tudorache et Daniel Weissmann.

Ayrton Desimpelaere dirige Don Quichotte à Liège

le à 09:10

Pionnier de l’opéra participatif, l’Opéra Royal de Wallonie propose une nouvelle production de Don Quichotte destinée au jeune public.

L’Opéra Royal de Wallonie propose de nombreuses actions en direction du jeune public. Parmi celles-ci, la présentation d’opéras participatifs, dans lesquels les enfants sont invités à mettre leur enthousiasme au service de l’opéra. S’il s’agit parfois d’œuvres à part entières créées pour l’occasion, c’est cette fois une réduction en une heure de Don Quichotte de Massenet qui fait briller les yeux des enfants liégeois. La mise en scène, confiée à Margot Dutilleul (tout comme l’adaptation), met l’accent sur l’onirisme, si étroitement lié au rêve et à la folie du « Chevalier à la Longue figure », au risque de manquer parfois de fantaisie. Le plateau est ainsi habillé de trois paravents blancs sur lesquels viennent se projeter des ombres chinoises produites par des photophores descendus des cintres. Ces ombres figurent des étoiles, des fantômes, la foule ou les moulins avec force poésie. Seul autre élément scénique, une chaise haute décorée figurant le cheval Rossinante dans l’esprit malade du héros. L’histoire est adaptée au public : la mort de Don Quichotte est remplacée par un départ en voyage et la débauche du palais de Dulcinée consiste en un jeu de Piñata. Cette épure émerveille les enfants, mais aurait avantageusement bénéficié d’un plus grand dynamisme dans la direction d’acteurs.

La distribution réunit des fidèles de la maison, qui partagent une même précision dans la diction, permettant aux enfants de comprendre parfaitement l’ensemble du texte sans recours au surtitrage, mais aussi une assise vocale plus ou moins instable selon les solistes. Le rôle-titre est interprété par Roger Joakim dont le phrasé manque de mordant. Il expose une voix ouverte comme l’imagination du héros, aux aigus pleins, joliment vibrés, et aux graves reluisants. Étrangement, son legato, finement filé par moment, manque totalement dans d’autres passages. Dulcinée est chantée par Alexise Yerna dont la projection franche laisse entendre une voix percutante dans le médium, qui s’acidifie dans l’aigu. Elle dispose de l’agilité vocale requise par le rôle, même si elle pourrait y apporter plus de liant. Patrick Delcour s’amuse en Sancho, auquel il prête sa voix vaillante au timbre caverneux et reflets soyeux. Gabriele Bonfanti chante les rôles de Rodriguez et d’un Bandit avec engagement. Son placement vocal ne lui permet toutefois pas de maîtriser son vibrato. Heureusement, un souffle long lui autorise un phrasé effilé. La voix de Gianna Cañete Gallo (Juan et un Bandit), aussi engagée, acidulée et ronde achoppe sur un vibrato prégnant.

Le jeune chef Ayrton Desimpelaere dirige l’orchestre de l’IMEP (Institut supérieur de musique et de pédagogie de Namur) et les interventions de la salle d’un geste sûr et esthétique, encourageant les enfants dans leur découverte artistique. La réduction de l’effectif met en valeur la gravité des contrebasses et la mélancolie des altos et violoncelles, le chant gracieux des fûtes et hautbois, ainsi que les airs festifs des cuivres. (Ôlyrix)

(Crédit photos: Opéra Royal de Wallonie-Liège)




Concert de l’Harmonie de l’IMEP

le 14 mars 2019 à 11:25

Revivez la merveilleuse ambiance du concert de l’Harmonie de l’IMEP sous la direction du Commandant chef de musique Matty Cilissen. Il suffit de cliquer sur ces deux liens.

Interview du Commandant Matty Cilissen :

https://www.youtube.com/watch?v=ZSPwGFPfx7s

Concert :

https://www.youtube.com/watch?v=kBdNSUaqIns 

Au programme :
« Overture to Candide », Léonard Bernstein
« Redline Tango », John Mackey
« For Nathalie » (from the Third Symphony), James Barnes
« Traveler », David Maslanka
« The Frozen Cathedral », John Mackey

(Réalisation des vidéos et photos : Charlie Guillaume)




SPECTACLE « RACINES » – JEUNES OREILLES

le 25 février 2019 à 10:50

« Quand les arbres sont tombés hier, aujourd’hui, demain ; quand les arbres sont tombés racines du destin ; nous reviennent en mémoire, mille chansons, mille histoires ; les arbres sont tombés, racines du passé …. » Sous la houlette de leurs professeurs Mesdames Debu et Stuyckens et dans une mise en scène de Monsieur Vincent Dujardin, la section pédagogique de l’IMEP a présenté son nouveau spectacle. Cinq représentations se sont en effet tenues ces 15, 16 et 17 février 2019 : 2 pour les “scolaires” et 3 pour le grand public. Intitulé RACINES, ce spectacle a rencontré un succès et un engouement unanimes, tant du côté des parents que des enfants. Le point de départ pour la réalisation de ce projet était une base de données musicales transmise par nos bibliothécaires de l’IMEP, Monsieur Julien Maréchal et sa sœur Marie-Hélène. Véritable collection de textes et enregistrements de chansons traditionnelles wallonnes, l’anthologie en question a été produite à l’initiative du Musée de la Vie Wallonne et réalisée par Madame Françoise Lempereur, en 1979; recueil dont il ne reste malheureusement (en raison d’une mauvaise conservation) qu’un nombre approximatif de 200 chansons – sur plus de 1000 recueillies à l’époque. Il a dès lors paru essentiel de profiter de cette riche matière patrimoniale pour trouver une façon de la transmettre aux jeunes oreilles avant qu’elle ne disparaisse vraiment tout à fait ! Les étudiants ont plus particulièrement utilisé les volumes 5 et 6 intitulés « Enfantines et chansons de jeux », envisageant clairement cet exercice pédagogique, théâtral et musical, directement en lien avec le métier de futur pédagogue de la musique auquel ils se destinent. À partir de mélodies a capella, le travail de création a consisté en une exploration de divers styles musicaux ; par l’ajout de thèmes connus, de voix supplémentaires s’est alors redessinée chaque mélodie choisie. En voyageant dans la ville de Foix par la biais d’arrangements d’une fugue de Bach, en passant d’une fête au village guidée par la tarentelle à un pique-nique géant, intrigué par l’écoute d’une leçon de mathématiques bien rythmée ou d’un alphabet en mode jazz et rap dansés avec brio ou d’une chanson d’amour revue à la mode Offenbach,… chaque spectateur a ainsi pu laisser s’envoler son imagination et plonger avec délectation dans un vrai bain de plaisir! Bref, un défi réussi… Du bonheur partagé entre petits et grands, durant 50 minutes ! (Alexandra Ksiazek)





Photos: Charlie Guillaume

Concert des étudiants de l’IMEP du jeudi 14 février 2019 (SAN)

le 19 février 2019 à 12:51

Le concert donné le jeudi 14 février dans le cadre des Conférences-concert de la SAN s’est bien déroulé. Le public a entendu Pierre Fontenelle accompagner au violoncelle la soprano Gwendoline Blondeel dans deux œuvres chantées en russe. La première, Six poèmes de Akmatova datant de 1984 sur la musique de John Tavener, un anglais de religion orthodoxe. La seconde, la Chanson d’Ophélie de Dmitri Chostakovitch. Nous connaissions bien Pierre Fontenelle qui maitrise le répertoire contemporain et aime accompagner d’autres artistes dans cette voie. Quand à Gwendoline Blondeel, elle a stupéfié l’auditoire par son interprétation nuancée mais pouvant atteindre des hauteurs risquées avec une sureté remarquable, ce dans une langue  dont elle assuma les intonations inaccoutumées avec un réel talent. Merci pour cette belle prestation. (Jean de Wasseige)

Conférence de Guido JARDON, Directeur Général de l’IMEP, le 6 février 2019 à l’UTAN

le 13 février 2019 à 10:40

Pour rappel l’UTAN est un centre de formation, d’épanouissement et de convivialité ouvert à tous les seniors. Le 6 février, Monsieur Jardon a présenté en détail son Institut et avec la passion habituelle qui le caractérise. Imaginez : en presque 50 ans d’existence, l’IMEP – Institut supérieur de Musique et de Pédagogie, est passé de 50 à 440 étudiants. La seule Ecole supérieure des arts du Pôle académique de Namur accueille aujourd’hui 23 % d’étudiants étrangers de 23 nationalités différentes. L’IMEP… Chronique d’un succès avéré : stratégie, management ou hasard ? Cet envers du décor finalement peu connu a intéressé un public enthousiaste et nombreux. Voici le témoignage enthousiaste d’un participant: « Je suis encore sous le charme de votre présentation. Vous avez le talent de soulever l’enthousiasme autour de vous. Le public est conquis.Nous savions que Namur était un lieu privilégié de rencontres musicales. Vous nous en avez fait saisir l’importance et nous pouvons maintenant comprendre comment l’IMEP peut révéler au grand jour de si superbes talents. Dans son recueil Plain-Chant, parlant de Auric, Milhaud, Poulenc, Tailleferre et Honnegger, Cocteau écrivait « J’ai mis votre bouquet dans l’eau du même vase. Je vous ai chèrement tortillés par la base. Tous libres de choisir votre chemin en l’air. N’est-ce pas un peu votre mission auprès de vos élèves ? « (PB)

Pauline Van der Rest, Jeune Talent (violon) Namuroise de l’année

le 16 janvier 2019 à 13:32

Nous connaissons les douze Namurois de l’année 2018. Le 15 janvier, une cérémonie co-organisée par la revue Confluent et La Province de Namur, a permis aux différents lauréats de recevoir leur prix. Parmi ces lauréats figure Pauline Van der Rest, étudiante Jeune Talent (violon). Née à Bruxelles en 2004, cette Lustinoise formée à l’âge de sept ans auprès d’Igor Tkatchouk, professeur à l’IMEP de Namur, Pauline van der Rest rejoint, en 2012, l’Ensemble des Jeunes Solistes de Belgique, dont elle devient concertmeister en 2015. Elle est a remporté les 1ers Prix de différents concours.  « Jeune talent » à l’IMEP depuis 2017, elle a suivi des masterclasses avec Vadim Tchijik, Alexei Moshkov, Hrashya Avanesyan, Aleksey Semenenko… et est invitée régulièrement dans toute l’Europe et jusqu’à Moscou (Fondation Spivakov). Toutes ces récompenses lui valent le titre du «jeune talent» namurois de l’année. Félicitations! Pour rappel : Guido Jardon, Directeur Général de l’IMEP, s’était déjà vu décerner le titre pour l’année 2011. Il ouvrait ainsi la voie à une lignée de musiciens issus de l’IMEP qui allaient se voir décerner le titre également : Jodie Devos et Lionel Meunier pour 2012, Martin Descamps pour 2013, Kamil Ben Hsaïn Lachiri pour 2016, Pierre Derhet pour 2017…

Crédit photo: André Dubuisson

Concert « Jeunes Talents » du 21 décembre 2018 à la Schola Nova à Incourt

le 6 janvier 2019 à 10:25

Voici les noms des participants et le programme présenté par les Jeunes Talents
Clémence Dehareng, violoncelle : Johann Sebastian Bach : Prélude et Allemande (extraits de la troisième Suite)
Elena Dubie et Johnny Deschamps, clarinettes :Felix Mendelssohn : Premier Concerto
Florian Delporte, accordéon : Lou Logist : Divertissement – Rhapsodique  Variations sur un thème de Paganini
Pauline Van der Rest, violon : John Williams : Schindler’s List: Thema and Remembrances
Pierre Dapsens, piano : Sergueï Rachmaninov : Moment musical en si b mineur op.16 – Franz Liszt : Rhapsodie hongroise n°11

Commentaire de Raphaël Feye, organisateur de l’événement et Professeur à la Schola Nova :
« Les étudiants étaient très bien préparés et notre public a beaucoup apprécié le choix des oeuvres, les interprétations soignées et vives ainsi qu’un belle présence sur scène pour la plupart des participants. Tout cela est très encourageant et nous rappelle combien l’excellence pour le plus grand nombre chère à notre regretté ami Michel Hallynck est possible dans nos régions! » Raphaël Feye.

Revivez les grands moments de l’IMEP !

le 31 décembre 2018 à 10:09

Le Concert Symphonique du samedi 1er décembre 2018. Au programme : Symphonie n°1 en mi mineur de Jean Sibelius, et La Mer, Claude Debussy. Direction : Patrick Davin.

https://www.youtube.com/watch?v=P63H874eTQ0

La Rentrée Académique (21 septembre 2018)

https://www.youtube.com/watch?v=soC3KuSik8g

Le Festival de piano 2018

https://www.youtube.com/watch?v=JkPU93cGNUU

L’IMEP Clarinet Choir enregistre un album « Clarinetti All’Opera » qui sortira de presse en avril 2019, découvrez les coulisses de l’enregistrement :

https://www.youtube.com/watch?v=NQW8akBKqBA