Festival de piano 2017

Présentation des activités de l’IMEP

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(1re partie)

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(2e partie)

Il Bel Canto – Concert lyrique du 28 novembre 2015
(1ère partie)

  • Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Così fan tutte à l’IMEP!

le 15 février 2018 à 09:27

APRÈS COUP… Così fan tutte à l’IMEP!

Dans le dernier numéro de la revue Confluent, Pierre Dulieu écrivait ceci: « Quelle audace! Créer un opéra de Mozart à Namur, dans la chapelle de l’IMEP. Ou du moins sa quintessence: le geste et le chant. Pour le directeur Guido Jardon, ce Così fan tutte est un « produit » qui va être diffusé pour mieux « vendre » la qualité musicale des interprètes issus de sa haute école ».

Lisez la suite de cet article en cliquant sur ce lien:

Confluent – Article Cosi

Après coup… Concert du 25 novembre 2017 – AMIS DE L’IMEP

le 1 février 2018 à 22:04

Le 25 novembre 2017, les amis de l’IMEP ont participé activement à l’organisation du concert au profit des projets de recherche de la campagne « Bien Vieillir, c’est pas du cinéma ! » de l’UNamur et de la soirée qui s’en est suivi. Pour la première fois, l’événement a réuni les musiciens de la Camerata-IMEP et l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, dirigé par Jean-François Chamberlan, avec la participation exceptionnelle de la harpiste Sophie Hallinck. Au programme du concert, des œuvres de Guillaume Lekeu, Claude Debussy et Franz Schubert. Le Comité des Amis de l’IMEP vous remercie de tout cœur d’avoir été parmi les 500 participants et d’avoir contribué par votre générosité au succès de l’événement. (Véron Nsunda – 30 janvier 2018)

Pierre Derhet Namurois de l’année 2017

le à 21:33

Sous l’égide de Denis Mathen, gouverneur de la Province, et avec le soutien du Collège provincial et de son président Jean-Marc Espen a eu lieu le 16 janvier dernier la proclamation des Namurois de l’année 2017. Cela devient maintenant quasi une habitude, qui ne peut cependant que nous honorer : l’IMEP est à nouveau mise en lumière grâce à ses étudiants ou à ses professeurs !

Pour la « promotion » 2017, nous sommes gâtés : non pas une, mais deux personnalités, Pierre Derhet et Leonardo Garcia Alarçon, ont été mises à l’honneur. Pour mémoire, chaque année, le bimensuel namurois « Confluent » (magazine qui décrypte l’actualité de la province) élit 12 personnalités qui ont marqué le jury par leurs valeurs d’humanisme, de respect de l’autre, d’ouverture à la différence, d’attachement aux racines namuroises, d’identité wallonne ou belge, de durabilité, d’innovation…

Les « Namurois » de l’année ne sont pas obligatoirement natifs et résidant en permanence dans le Namurois. Méritent aussi ce titre les personnes remarquables qui se sont installées chez nous, s’y investissent et renforcent l’élan de notre province. Leonardo Garcia Alarçon est de ceux-ci. Né en Argentine et habitant actuellement à Savigny (France), Leonardo a été repéré par Jean-Marie Marchal, directeur du CAV&MA pour succéder à Jean Tubéry à la direction du Chœur de Chambre de Namur.

« Animé par l’élan d’un chef possédé par la musique, le Chœur brille dans le monde entier et inscrit Namur aux frontons des festivals et concerts dont les auditeurs découvrent, émerveillés, des partitions inconnues et admirables, sauvées de l’oubli et redécouvrent des chefs-d’œuvre, qui avant lui, semblaient comme inhabités. Leonardo est plus qu’un musicien, c’est un créateur, explorateur, passeur, communicateur, muni d’une immense culture et doué d’une extraordinaire capacité d’appréhension et d’assimilation des œuvres, dont, quelle que soit leur importance, il sculpte tous les détails pour en féconder les voix et les instruments qui vont les transmettre à un public envoûté. Aujourd’hui, il revient de l’explosion musicale dont il a secoué son pays natal et les pays avoisinants, faisant de Namur le centre de l’Europe, et bouillonnant, pour son Chœur, de multiples projets qui vont illuminer l’année de son trentième anniversaire. » (Suzanne Boonen-Moreau, dans Confluent n°558)

L’IMEP étant associé au CAV&MA, et de nombreux (ex-)étudiants de l’IMEP faisant partie du Chœur de Chambre, c’est aussi notre Institut qui est décoré par ce titre de Namurois dans la catégorie « rayonnement international » décerné à Leonardo Garcia Alarçon ! Merci !

Pierre Derhet, lui, a été nominé dans la catégorie « jeune talent », tout comme son condisciple imepien Kamil Ben Hsaïn Lachiri l’an dernier… ! Né à Namur et habitant Gesves, Pierre est bien du cru ! Plongé dans la musique par ses parents musiciens, il commence pourtant sa formation par des études d’instituteur. Ensuite, c’est le chant qui revient, d’abord à Ciney, puis à l’IMEP, puis à La Monnaie (lauréat de l’Académie de chanteurs du Théâtre Royal de la Monnaie), et à l’EVD (European Vocal Department). A l’IMEP, ses professeurs de chant étaient Françoise Viatour, Elise Gäbele et Benoît Giaux.

« Après la valse frénétique des concours remportés et des auditions, c’est bien à l’Opéra de La Monnaie que la carrière de Pierre se lance. Pierre enchaîne les rôles en Belgique, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis. Au cours de la saison écoulée, il navigue avec évidence sur des flots aussi éloignés que ceux de la musique de Steve Reich, de Richard Strauss, de Berlioz, de Mozart, de Haendel et de Monteverdi. On voit son nom placardé sur les murs de la Monnaie, de l’Opéra Royal de Wallonie, jusqu’à l’opéra National de Bergen en Norvège, poussé par des agents professionnels du Grand Nord tombés sous le charme de sa voix. Pierre Derhet chante aussi sous la baguette d’un autre nominé Namurois de 2017, Leonardo Garcia Alarçon, aux côtés de l’Orchestre National de Lorraine et sous la baguette du grand René Jacobs. » (Stéphanie Salmin, dans Confluent n°558)

Vous retrouverez également une vidéo le concernant en cliquant sur le lien suivant :

http://www.vivreici.be/article/detail_les-douze-namurois-de-l-annee-2017-sont-connus?id=155207

Gelbressée : un superbe concert de cuivres!

le à 21:30

Cinq étudiants de l’IMEP, Haruna Kumagami, Louis Voland, Anthony Hastir, Simon Renard, Simon Lequy, se sont illustrés dimanche 14 janvier dernier lors de la séance académique mettant à l’honneur la restauration des peintures de l’église de Gelbressée. En effet, si l’église est classée depuis 1936, et célèbre pour son architecture et son cadre de verdure, l’intérieur, lui, laissait à désirer… La Ville de Namur avait donc décidé en 2017 de redonner son éclat à cet écrin du patrimoine namurois. Et en ce mois de janvier, les autorités communales de la capitale wallonne étaient bien présentes pour fêter l’événement. C’est à cette occasion que les imepiens ont interprété le Quintette n°1 opus 5 de Viktor Ewald, compositeur russe du début du XXème siècle. « L’assemblée bien fournie a unanimement apprécié ce divin moment musical. L’attachée de presse de l’échevin Tanguy Auspert a filmé l’entièreté de la prestation qui figurera sur le site de la paroisse. La radio RCF produira dans les prochaines semaines une émission d’une demie-heure sur cet événement, et dans laquelle il sera fait allusion à cette belle prestation qui a bluffé la journaliste présente. » (Daniel Chavée, vicaire dominical de ladite paroisse et directeur-président honoraire de la Haute Ecole de Namur-Liège-Luxembourg). Si la restauration intérieure de l’église a été l’occasion d’entendre cinq instrumentistes de l’imep, les paroissiens ont l’honneur d’entendre Marie-Evodie Mahieu, une autre imepienne, tous les week-ends. En effet, Marie-Evodie est l’organiste de la paroisse et offre donc ses services pour la liturgie ! Bravo à tous.

Retrouvez les concert en cliquant sur ce lien:
https://www.youtube.com/watch?v=DZmySrHMd4A

Noël par les étudiants d’AESI 1

le 14 décembre 2017 à 10:04

Ce mercredi 13 décembre, l’IMEP se prépare à la fête de Noël. Après seulement trois mois de formation, les étudiants d’AESI 1 sont pour la première fois sur scène. Ils ont appris aux nombreux enfants présents quelques chants de circonstance, entonnés tous en choeur. Merci à tous pour ce moment musical et chaleureux!





 

Collaboration entre l’IMEP et la Musique Royale des Guides

le 4 décembre 2017 à 14:00

Ce jeudi 23 et vendredi 24 novembre, l’IMEP a entamé sa collaboration avec l’orchestre de la Musique Royale des Guides lors de deux concerts de gala au Centre Culturel de Marche-en-Famenne. Pierre Fontenelle, violoncelliste étudiant en B3 auprès de M. Chardon a eu l’occasion de jouer le Concerto pour violoncelle et orchestre à vents de Friedrich Gulda sous la direction du chef d’orchestre attitré de l’orchestre, M. Yves Segers.

Virgine Léonard, retenue comme finaliste du Concours Honda

le 30 novembre 2017 à 17:29

La Honda Competition for Classical Music, rappelons-le, s’adresse aux étudiants des 8 institutions supérieures de musique en Belgique. Initié l’année dernière, le Concours en est donc à sa deuxième édition et la demi-finale se déroulait ce vendredi 24 novembre dans la grande salle des Conservatoires Royaux de Bruxelles. Trois finalistes ont été retenus pour l’épreuve finale et se retrouveront dans la même salle le 7 février prochain. Et, comme l’an dernier, le mécène Honda Benelux offrira aux trois lauréats un montant total de 16 000 euros en prime. Virginie Léonard, étudiante de l’EVD à l’IMEP a été retenue dans les 3 finalistes, remarquons que c’est la seule étudiante de FWB.

Après un Master en « Art Lyrique » au Conservatoire Royal de Musique de Liège avec H. Bernardy et M. Yuasa, Virginie Léonard a poursuivi à l’IMEP (Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie à Namur qu’elle représente ici) un Master « Chant » d’abord, avec F. Viatour, B. Giaux et D. Thonnard, avant d’y intégrer l’European Vocal Department. Depuis la saison 2016-17, elle est « Soliste MM Academy » à La Monnaie. Retenue pour l’épreuve finale du 40e Grand Prix International Maria Callas qui se déroulera en décembre, Virginie Léonard était demi-finaliste en juillet dernier à l’International Hans Gabor Belvedere Singing Competition à Moscou. Elle a suivi les Masterclasses de Patricia Petibon, Nora Gubisch, Alain Altinoglu, Sandrine Piau, Roberta Alexander, Pascal Dusapin, José Van Dam et Isabelle Kabatu.Son expérience de la scène n’est pas négligeable : à La Monnaie et à l’Opéra Théâtre de Metz, elle a été Edelknabe dans Lohengrin, Foxie dans La petite Renarde rusée, Alkandre dans Pénélope (Fauré), Soprano 1 dans Three Tales de S. Reich, Desdemone dans Ottelo. Et elle était dans les choeurs pour le Requiem de Fauré, Juditha triomphans de Vivaldi, L’Elisir d’Amore de Donizetti, La grande Messe des Morts de Berlioz et The Planets de Holst. (source: Crescendo Magazine)


Anne-Marie Speed donne une masterclasse à l’IMEP

le à 17:12

Ce jeudi 9 novembre, Anne-Marie Speed, vocal coach et professeur de chant de renommée internationale (Voice Faculty et Musical Theatre Course à la Royal Academy of Music de Londres, Présidente de la British Voice Association en 2001), nous a rendu visite à l’IMEP pour une journée d’introduction sur le modèle Estill dont elle est l’un des professeurs et formateurs les plus expérimentés. Le Estill Voice Model, est un modèle de compréhension et d’entraînement de la voix parmi les plus avancés qui existent. Basé sur la physiologie, l’acoustique et l’anatomie, il donne au chanteur ou au professionnel de la voix parlée, les clefs de compréhension de son instrument en lui permettant de contrôler de manière indépendante les différentes structures de l’appareil vocal et de les combiner à la demande pour créer les qualités vocales désirées en fonction du répertoire. C’est une approche de la voix basée sur plus de 30 ans de recherches scientifiques, qui est à la fois innovante et très accessible. Ce modèle s’applique aussi bien au chant classique et l’opéra, qu’au chant pop et à la comédie musicale. Cette journée a été organisée dans le cadre du cours de chant pop, mais s’est adressée à tous ceux qui souhaitaient partir à la rencontre de la voix et découvrir une approche différente. (Nicolas Dorian)


De l’apprentissage à la transmission…

le 22 novembre 2017 à 09:59

De l’apprentissage à la transmission… Une ovation pour Serge Prokofiev, Robert Janssens, l’orchestre et les choeurs de l’IMEP!

Lors de ce concert qui confrontait une nouvelle fois nos étudiants à la réalité professionnelle musicale, l’axe pédagogique et éducationnel essentiel de l’IMEP a largement été mis en avant grâce à des séances scolaires pour des classes de l’enseignement primaire. Une belle occasion pour petits et grands de découvrir un répertoire riche et passionnant de la musique contemporaine partagé avec un public nombreux et fidèle à l’IMEP et pour la première fois au royal Cercle gaulois à Bruxelles. Il s’agissait par ailleurs d’une occasion exceptionnelle pour nos étudiants de vivre la matérialisation musicale d’une oeuvre à travers la personne la mieux placée : le compositeur et chef d’orchestre Robert Janssens.

Monsieur le Directeur, Cher ami,

Veuillez, je vous prie, m’excuser de prendre la plume cybernétique pour vous communiquer ma gratitude et mes félicitations. La collaboration des professeurs, du chef de chœur, de votre régisseur et de l’administration de l’IMEP, ont montré un esprit de solidarité et une souplesse d’adaptation qui ont été utiles à la réussite de chacun des concerts. L’organisation au Cercle Royal Gaulois était un peu une gageure dans la superbe salle des Caryatides. On a relevé le défi ! J’y ai apprécié le comportement de vos étudiants, même en dehors de leurs prestations musicales. La masse, en général génératrice de chahut, s’est distinguée par sa parfaite éducation en adéquation avec le prestige des lieux. Cette expérience, digne de la mise en condition de professionnels, fut une aventure pédagogique qui laisse à chacun le souvenir de la gloire sur le plateau et d’une belle harmonie dans les coulisses !!! J’envie votre fierté!Pour tout ça, pour la confiance que vous m’avez faite en me permettant de livrer mon Requiem Universel avec la complicité d’une talentueuse jeunesse, je vous remercie cordialement, Monsieur le Directeur, Cher ami, et vous dis mon bonheur… Robert Janssens

La Section Pédagogique déploie ses talents!

le 2 novembre 2017 à 09:19

Vendredi dernier, une centaine d’enfants des écoles maternelles de Sauvenière et de Bouge sont venus assister à la représentation de « Pierre et le Loup ». Nos élèves d’AESI avaient auparavant préparé ce concert dans les classes, en faisant écouter et manipuler certains instruments, mais aussi jouer, danser, marcher sur les thèmes musicaux associés aux différents personnages de l’histoire. Cet atelier a également été proposé à l’IMEP pour les familles ce dimanche, avant un spectacle combinant ce grand classique pour les enfants et le Requiem de Robert Janssens. Afin d’aider ceux-ci à profiter de cette oeuvre contemporaine, un carnet d’écoute et d’activités pédagogiques leur a été proposé. Les familles sont ravies de cette initiative et des découvertes de leurs enfants! Voici quelques réactions de « super fans »: « C’était merveilleux! C’est la première fois que je vois cela. Super ». Les enfants ont pu aussi par la même occasion exprimer leurs sentiments les plus profonds comme par exemple: « Voici mes émotions: contente, émue et enfin je suis très contente d’être venue ». « Les spectacles étaient très chouettes ». « Coucou à tout l’orchestre, gros bravos, surtout aux hautboïstes, et bonne continuation ».