Présentation des activités de l’IMEP

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(1re partie)

Concert symphonique 7 et 8 mai 2016
(2e partie)

Il Bel Canto – Concert lyrique du 28 novembre 2015
(1ère partie)

  • Partenaires

     
    Namur Confluent Culture
     
    WBI
     
    Les amis de l'IMEP
     
    WBI
     
     
     
     

Saison de concerts

Éditorial 2017-2018

L’étudiant au cœur de notre processus !

Chers amis de l’IMEP,

Bien au-delà des objectifs d’une programmation traditionnelle, cette 14ème saison de concerts est avant tout la matérialisation de priorités définies pour la formation de nos étudiants, mission première de l’IMEP, École supérieure des Arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles !

Tout en attisant leur esprit de recherche et leur curiosité, cette nouvelle saison offre aux étudiants de l’IMEP un véritable terrain d’application qui les confronte aux réalités de la vie professionnelle dans des projets et des programmes audacieux qui favorisent largement l’accès à la culture et à la découverte pour tous.

Une autre de nos priorités sera la rencontre des personnalités, des compositeurs et des artistes référentiels que vous découvrirez tout au long de cette saison, à l’instar de notre prestigieux partenaire de l’Accademia Pianistica Internazionale di Imola. En octobre, la 3ème édition de notre « Festival de Piano de l’IMEP» renforcera la collaboration avec cette École de renommée internationale.

Les spécialités et les ensembles récemment créés à l’IMEP comme l’Informatique musicale et les « Camerata et Cameratina de l’IMEP » connaissent un succès croissant et seront mis à l’honneur dans et hors les murs de l’IMEP. Soulignons en particulier la première rencontre de la Camerata-IMEP et de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, un nouveau partenariat avec la Musique Royale des Guides ainsi qu’un beau projet mettant en scène l’Orchestre symphonique et les Chœurs de l’IMEP au Cercle Royal Gaulois Artistique et Littéraire à Bruxelles.

Avec sa saison pour « Jeunes oreilles » et ses « Ateliers musico-pédagogiques », les productions de la section pédagogique seront tout aussi passionnantes !

Deux nouveaux événements d’envergure viendront encore enrichir à la fois notre saison, notre processus éducatif et le paysage musical namurois : le « Concours International d’Art lyrique de Namur » qui a pour but de promouvoir la carrière professionnelle de jeunes chanteurs lyriques ainsi que le « Bain musical de Namur », festival de musique de chambre et d’orchestre ouvert à l’ensemble des étudiants des Institutions d’Enseignement supérieur de Belgique et des pays limitrophes. Le programme est exceptionnel : la « Sixième Symphonie » de Gustav Mahler ainsi que deux créations, «  Initiale » de Pierre Boulez et « Chant Funèbre » de Igor Stravinsky.

Enfin, à côté du spectacle multidisciplinaire « Pour quoi ? Pourquoi ? » qui interroge les artistes sur leur position dans la société moderne et « Um Mitternacht », ballade lyrique dans la Vienne de 1900, notre production lyrique annuelle concernera l’un des opéras français les plus représentés dans le monde : « Les Contes d’Hoffmann » de Jacques Offenbach dont la mise en scène de Maurice Béjart au Théâtre de la Monnaie en 1961 demeure par sa modernité et son audace un moment inoubliable.

Vous laissant découvrir en détail notre nouvelle programmation et me réjouissant de partager la passion et l’énergie de ces jeunes artistes fascinants, talentueux et artistiquement engagés, je vous remercie pour votre soutien et vous souhaite, chers amis de l’Institut, une merveilleuse et passionnante saison 2017-2018.

Guido JARDON Directeur de l’IMEP Namur, août 2017

Cliquez sur ce lien pour télécharger la brochure de la Saison 2017-2018: IMEP_programme_2017-18_A6_paysage_bat

RENTREE ACADEMIQUE 2017-2018 ET REMISE DES DIPLÔMES

le 20 septembre 2017 à 20:00

RENTREE ACADEMIQUE 2017-2018 ET REMISE DES DIPLÔMES
Mercredi 20 septembre 2017 à 16H00 et 20H00

Le Président et les membres du Conseil d’administration, le Directeur, les membres du personnel et les étudiants de l’IMEP, Institut supérieur de Musique et de Pédagogie, ont l’honneur de vous inviter à la séance académique de rentrée 2017-2018 le mercredi 20 septembre 2017 dans la salle de concert de l’IMEP. A cette occasion, nous sommes également très heureux de mettre à l’honneur nos diplômés 2017 au cours d’une cérémonie officielle de remise des diplômes.

PROGRAMME
12H30 : Eucharistie festive (local B1.006)
16H00: Accueil des invités
16H15: Séance académique et remise des diplômes 2017
Discours d’accueil par Monsieur Henri BOGAERT, Président du Conseil d’administration – Intervention de Monsieur Martin GENNEN, Président du Conseil des étudiants – Présentation des activités de l’Institut par Monsieur Guido JARDON, Directeur – Remise des diplômes 2017 (1ère partie)
19H45 : Accueil des invités
20H00 : Séance académique et remise des diplômes 2017 – Discours d’accueil par Monsieur Henri BOGAERT, Président du Conseil d’administration – Intervention de Monsieur Martin GENNEN, Président du Conseil des étudiants – Présentation des activités de l’Institut par Monsieur Guido JARDON, Directeur – Remise des diplômes 2017 (2ème partie) La séance de 20H00 est SOLD OUT.

CONCERT
Réunissant l’orchestre symphonique, les solistes, le choeur et les diplômés de l’IMEP, ce concert sera le reflet de notre devise « La pratique au coeur de l’apprentissage ».
Ouverture du « Roi d’Ys » – E. Lalo
« Introduction et Rondo Capriccioso – C. Saint-Saëns – Soliste : Letissia Fracchiolla
« Nedda! Silvio! », Duo de l’acte 1, extrait de « Pagliacci » – R. Leoncavallo – Solistes : Kamil Ben Hsaïn Lachiri et Virginie Léonard
« Introduzione, tema e variazioni » – G. Rossini – Soliste : Lorenzo De Virgiliis
Extraits du « Requiem » pour Choeurs Mixtes et Orchestre – R. Janssens N°2 Allegro (Kyrie) N°4 Dies Irae
Orchestre Symphonique et Choeur de l’IMEP – Chef d’Orchestre : Ayrton Desimpelaere – Direction de Choeur : Benoît Giaux et Guillaume Houcke

RESERVATIONS
Par Email : maud.casimir@imep.be
Par téléphone : du lundi au vendredi de 8H30 à 12H30 et de 13H00 à 16H30 au 081/73 64 37.
Siège social, correspondance et concerts : rue Juppin 28, B-5000 Namur.

La CAMERATA-IMEP EN CONCERT – ABBAYE DE STAVELOT

le 7 octobre 2017 à 18:00

La Camerata-IMEP en concert Samedi 7 octobre 2017 à 18H00
Abbaye de Stavelot, Cour de l’Abbaye 1, 4970 Stavelot
Concert Gratuit – Réservation : Place Saint-Remacle 32 – 4970 Stavelot Tél. : 00 32 (0)80 / 86 27 06 Fax : 00 32 (0)80 / 68 56 09
Site : www.stavelot.be/tourisme
E-mail : infotourismestavelot@skynet.be
Au programme : « La Jeune Fille et la Mort » – F. Schubert « Adagio pour Quatuor d’Orchestre » – G. Lekeu.
Concert annuel de la Chevalerie d’Honneur de la Confrérie folklorique des Blancs Moussis de Stavelot.

FESTIVAL DE PIANO 2017

le 15 octobre 2017 à 17:00

Festival de Piano
Salle de Concert de l’IMEP – Pas de réservation

Vendredi 13 octobre 2017
17H00 : Emmanuel Grégoire présente les « 4 Ballades » Op. 10 de J. Brahms, avec Anémone Jardon au piano.
20H00 : « Danses et mélodies sans temps » par Andrè Gallo. Récital sur des œuvres de Poulenc, Debussy, Dutilleux, Ravel et Ginastera.

André Gallo a été étudiant du Maestro Franco Scala à l’Académie Internationale de Piano « Incontri col Maestro » à Imola. Ce pianiste de vingt-quatre ans donne régulièrement des récitals en solo dans des théâtres prestigieux en Italie et à l’étranger, dont: Teatro Olimpico de Vicence, Konzerthaus de Berlin, Laeiszhalle de Hambourg, « La Fenice » de Venise, Teatro Regio de Turin, Politeama » Het Klooster  » de Nuenen, Raanana Music Center, au Teatro » Dante Alighier « de Ravenne, Teatro Filodrammatici de Milan, Teatro  » G. da Udine » d’Udine, Teatro « Manzoni » de Milan, Teatro « Manzoni » de Bologne, Auditorium « San Gottardo » à Milan, Teatro Municipale de Vicence, Vérone « Sala Maffeiana », Teatro « Vittoria » de Turin, Teatro « G.Fraschini » de Pavie, Teatro « Verdi » de Pise. Il joue également dans de prestigieuses salles de concert aux Pays-Bas, en Israël, en Angleterre, en Allemagne, en Espagne, en Suisse, en République tchèque et au Liban.

Il a joué comme soliste avec d’importants orchestres comme: le Hamburger Symphoniker, l’Orchestre du Teatro Regio à Turin, le « Mozart Orchestra » fondé par Claudio Abbado, la Württembergische Philharmonie, l' »Arena di Verona » Orchestra, la Philharmonie de Tchéquie du Nord, l’Orchestre du Teatro Comunale à Bologne. Ses choix artistiques varient du répertoire classique au répertoire du vingtième siècle, avec un intérêt particulier pour les compositeurs français du siècle dernier; il a également joué l’opéra omnia pour piano de Poulenc, Debussy et Satie. Il collabore avec la chanteuse Alda Caiello et le pianiste Alessandro Tardino. Il est actuellement le Directeur de l' »Imola Piano Academy » à Eindhoven. Ses concerts ont été diffusés en radio et télévision comme Mediaset, la Television Nationale néerlandaise et Radio Classica Italy. En 2006, il a été récompensé par la Section de musique Galarte 2006, sous le patronage du Président de la République italienne. En 2008, il a été sélectionné comme membre de l’association Bayreuth Richard Wagner de Venice. André Gallo collabore également avec la chanteuse Alda Caiello et le pianiste Alessandro Tardino et en 2013, avec le violoniste Pierre Amoyal.

PROGRAMME

F. Poulenc : Suite française d’aprés Claude Gervaise
Bransle de Bourgogne
Pavane
Petit Marche militare
Lamento
Bransle de Champagne
Siciliana
Carillon

C. Debussy : Deux Arabesques

H. Dutilleux : Au gré des ondes

I. Prélude et berceuse
II. Claquettes
III. Improvisation
IV. Mouvement perpétuel
V. Hommage a Bach
VI. Étude

F. Poulenc: Novelette n.1 – Improvisation n.3 – Toccata

C.Debussy : Ballade

M. Ravel : Menuet Antique

A. Ginastera: Danzas Argentinas op. 2

Samedi 14 octobre 2017
20H00 : Récital commenté par Pascal Sigrist sur la « Sonate Op. 110 » de L.V. Beethoven et des œuvres des 3 « B » (Bartok, Bridge, Berg).

Le pianiste Pascal Sigrist est originaire de Suisse (Neuchâtel), où il accomplit ses études musicales (Roger Boss, Harry Datyner) avant de s’établir en Belgique. Il y étudie également à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth auprès d’Eduardo del Pueyo, et suivit aussi les cours de Margot Pinter, Nikita Magaloff et Joszef Szigeti. Lauréat de diverses compétitions internationales, dont le Concours international de Genève (1970), il obtint le Prix de soliste de l’AMS en 1971. Il se produit depuis lors dans tous les pays d’Europe, USA, Japon. Invité comme soliste avec de nombreux orchestres, il joue entre autres sous la direction de Charles Dutoit, Armin Jordan, Michael Gielen, Jerzy Semkov, André Vandernoot, Pierre Bartholomée. Son répertoire comprend, outre une quarantaine de concertos, un large choix de récitals de toutes périodes. Pascal Sigrist met volontiers l’accent sur la musique du XXème siècle, et bénéficie des conseils des compositeurs qu’il rencontre (Frank Martin, Olivier Messiaen, Luciano Berio, Klaus Huber, Pierre Bartholomée). De ce dernier, il créa et enregistra les Variations (2000) et les 13 Bagatelles (2003). Sigrist est également un chambriste approuvé, travaillant aussi bien avec les instrumentistes que les chanteurs, et un pédagogue apprécié, au Conservatoire Royal d’Anvers depuis 1972, ainsi que dans différents master classes en Belgique, France, Italie, Suisse, USA.

PROGRAMME

Introduction orale: Sonate op. 110 de L. Van Beethoven
Sonate op. 110 de L. van Beethoven

Pause

Sonate op. 1 de A. Berg

The Hour Glass de F. Bridge
Dusk
The Dew Fairy

Improvisations op. 20 de B. Bartók

Dimanche 15 octobre 2017
10H30 – 12H00 : Découverte des talents de l’IMEP et de l’Académie d’Imola.
14H00 – 16H00 : Michaël Grailet présente un atelier « Lutherie du Piano ».
17H00 – 18H00 : Récital par Markiyan Popil.

Markiyan Popil est né le 20 décembre 1995 à Lviv (Ukraine). Il a étudié à l’école de musique de Tomaszow Lubelski (Pologne) avec Olena Popil et à l’école de musique spécialisée de Lviv sous la direction de Lidia Krych et Oksana Rapita, avec qui il a poursuivi ses études à l’Académie de musique de la même ville. Depuis 2015 il étudie au Conservatoire Royal d’Anvers dans la classe de Sergei Edelmann. Markiyan est lauréat des concours de Lviv (Radań Podlaski, Zamość, Kielce, Krosno, Jasło) et, en tant que chambriste, du concours «Chamber Musicians Spring» de Cracovie (Pologne) et du Festival International de Musique «Visiting Aivazovski »  à Feodosia (Ukraine). En 2016, il remporte le premier prix du Concours International de Piano André Dumortier à Tournai (Belgique). Markiyan a participé à de nombreux masterclasses, forums de piano, festivals et a joué en solo et avec des orchestres en Belgique, en Allemagne, au Portugal, en Ukraine, en Pologne, en Slovaquie et en Lituanie.

PROGRAMME

Karol Szymanowski: « Shaherezade » from cycle « Masques » op.34

Liszt: Transcendental etude N10 in F minor

Schubert: Impromptu op. 90 N1 in C minor

Prokofiev: Sonata N6 op. 82

« BROADSTREET »

le 19 octobre 2017 à 20:00

« Broadstreet »
Jeudi 19 octobre 2017 à 20H00 – Salle de concert de l’IMEP – Pas de réservation
Un duo piano-voix par Denis Vernimmen et Nicolas Dorian, qui part à la découverte des grands succès et perles rares de Broadway. Avec la participation du Choeur Pop de l’IMEP.

« Broadstreet » est un duo piano-voix né de la complicité de Nicolas Dorian (chant) et de Denis Vernimmen (piano). Ensemble, ils vous invitent à partir à la découverte des grands succès et perles rares du répertoire de Broadway aux détours d’un voyage musical au coeur de l’âme humaine… Des premiers émois et questionnements de l’adolescence, des coups de sang, de la rage et de la jalousie de l’âge adulte aux réflexions sur l’amitié, l’amour, le chagrin du départ et notre place dans l’univers, c’est un périple à travers les émotions qui vous attend.

Un spectacle intime en mode cabaret pour découvrir ou redécouvrir des extraits de « Into The Woods », « The Last Five Years », « Parade », « Ghost », « The Color Purple », « Dear Evan Hansen » et bien d’autres chefs-d’oeuvre des comédies musicales américaines.

CONCERT SYMPHONIQUE

le 16 novembre 2017 à 19:30

Concert par l’Orchestre Symphonique et le Choeur de l’IMEP
Samedi 28 octobre 2017 à 20H00 et Dimanche 29 Octobre 2017 à 17H00
Salle de Concert de l’IMEP – Réservation souhaitée
« Pierre et Le Loup » de S. Prokofiev
« Requiem » pour Choeurs Mixtes et Orchestre de R. Janssens
Chef d’Orchestre : Robert Janssens
Direction de Choeur : Guillaume Houcke

Jeudi 16 novembre 2017 à 19H30 CONCERT DE GALA
Cercle Royal Gaulois Artistique et Littéraire, rue de la Loi 5, 1000 Bruxelles
Le concert commencera à 19H30 précises (durée approximative 1 heure).
Entrée à 20€
Réservations: Tél.02 500 10 80

Ceux qui le souhaitent pourront épiloguer à la table exceptionnelle du Cercle pour s’y délecter d’un dîner dont le prix est de 45€ vins compris. Veston et cravate sont de rigueur. L’inscription pour le dîner doit se faire au Cercle en précisant « Invité de Robert JANSSENS ». Cette formule est le code nécessaire pour permettre l’entrée dans la salle à ceux qui ne sont pas membres.

Attention : le nombre de couverts est limité ! Tél.02 500 10 80

Robert JANSSENS, chef d’orchestre et compositeur éclectique, a généré plus d’une centaine d’œuvres. Symphonies, concertos, cantates, opéras, musique de chambre et de ballet, illustrations sonores pour le théâtre, pièces pour choeurs, instruments et voix solistes, Messe des Artistes et Requiem Universel, Mademoiselle Jaïre, Mère de Guerre, Yerma enrichissent la littérature musicale classique contemporaine. Une collection de prix et médailles, spectacles, concerts et CD honorent et pérennisent ses compositions. Parallèlement à sa vocation de compositeur, Robert Janssens fut à la tête de l’Académie de Musique de Bruxelles, du Conservatoire Royal de Mons, du Brussels Festival Orchestra, du Brussels Capital Orchestra… Il conduisit aussi feu l’Orchestre de la RTBF, l’Opéra Royal de Wallonie, l’Orchestre Symphonique de Liège, l’Orchestre National de Belgique, le Wiener Philharmoniker Musikverein, le Washington Symphonic Orchestra, le Grand Symphonique de St Petersbourg, et d’autres orchestres en Europe, en Asie et en Amérique. Ces orchestres ont interprété du grand répertoire et des compositions contemporaines et personnelles sous sa direction, telles le ballet Yerma et La Dame au Camélia à Bruxelles et à Paris, Vidimus Stellam à Athènes… Ses concerti pour violon et orchestre en Pologne… Le « Requiem Universel », créé par le Chœur de l’IMEP, lors d’un concert au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, est édité sur CD et commercialisé par PMP.be

Requiem pour chœurs mixtes et orchestre. Bruxelles-2004

Le Requiem est composé de cinq parties représentant cinq fresques à la perspective ouverte. En dehors des schémas traditionnels, le compositeur y utilise des éléments issus d’horizons différents, dont l’esprit universel conduit au dialogue des cultures, des traditions, des croyances pour aboutir à la paix universelle. A cette fin, Robert Janssens a recours à différents moyens et procédés qui illustrent et véhiculent les thèmes qu’il nous propose et qui sont le fruit d’une recherche ciblée à travers les symboles les plus forts et les plus significatifs, puisés aux sources mêmes de ces cultures, traditions et croyances.

Premier tableau : Il a pour thème une phrase en arabe, commune à l’Islam et à l’Eglise Orientale d’expression arabe. Enna lél-lahi wa ilâyhi raji’oun (Nous sommes à Dieu et à lui nous retournons) est une des pensées dominantes des trois religions monothéistes au Proche-Orient. Cette croyance trouve son écho, ou son pendant, dans l’Eglise Orientale, le Lundi des Cendres (le Mercredi des Cendres dans les Eglises Latines) lors de la cérémonie des cendres où le prêtre, marquant le front du croyant, d’une croix de cendres lui dit : Souviens-toi homme que tu es terre et qu’à la terre tu retourneras, l’esprit quittant le corps pour retourner vers son créateur. Cette symbolique du destin fatal de l’homme, d’un retour vers l’Eternel est illustrée par une musique calme qui prépare l’homme pour « l’Envol de l’âme » dans un certain avenir et ceci dans un climat de sérénité. Cependant un cheminement nous est proposé par le compositeur avant d’atteindre cet état de grâce.

Deuxième tableau (en deux scènes) : Le deuxième tableau trace ce cheminement et nous conduit à la semaine de la Passion du Christ (le Vendredi Saint). Nous sommes dans un climat de tension, le ciel est sombre et la Croix est dressée au sommet du Golgotha. Sur cette Croix, un homme sur le point d’expirer et de rendre son âme à Dieu, regarde vers le ciel et crie en araméen d’une voix prodigieuse : Eli, Eli lama shabaqtani (Mon Dieu, Mon Dieu pourquoi m’as tu abandonné ?). Pour créer cette tension, le recours à un mouvement binaire circulaire et répétitif revêt une symbolique puissante et forte qui illustre avec efficacité le texte en créant un climat tendu et précipité, qui nous fait ressentir qu’un événement inévitable et fort est en train de se produire sous nos yeux. Cette montée vers les plus hautes sphères de la souffrance est tenue jusqu’au cri final, jusqu’au moment où la mort arrive. Le mouvement chromatique et modal sur Lama shabaqtani ? illustre d’une manière symbolique l’événement en passant par le style contrapuntique des maîtres de la Renaissance. Pour clore ce tableau, au moment où la fatalité frappe, le rideau du temple se fend en deux, et un éclair déchire le ciel. Et puis, c’est le calme après la tempête, que l’Adagio vient installer, un calme qui mène vers un silence parfait de recueillement.

La deuxième scène de ce second tableau est une suite logique du moment intense qu’on vient de vivre. Après le doute face à la mort, le Kyrie (inhabituel dans un schéma traditionnel de l’Office des Morts, puisqu’il fait partie de l’Ordinaire de la Messe), trouve effectivement sa place ici puisqu’il est la conséquence immédiate de la mort et du doute qui la précède. Seigneur, prends pitié de mon âme, prends pitié de celui qui doute, prends pitié de mes péchés. Ce retour vers soi et vers le créateur est servi ou illustré musicalement par un mouvement ternaire puis mixte, en ostinato à la partie orchestrale sur lequel vient se greffer la prière du Kyrie au chœur. Un dialogue entre les parties du chœur nous fait penser aux dialogues des âmes qui adressent une requête avec insistance, dans un climat de plus en plus confiant qui finit par arriver et que l’Adagio, qui clôt ce tableau, instaure définitivement.

Troisième tableau en deux scènes : Nunc dimittis, Requiem. «Maintenant l’âme s’en va vers le père, vers le repos éternel ». L’Adagio introduit une atmosphère sereine grâce à l’instrumentation qui a recours aux flûtes, clarinettes et glockenspiel. Un mouvement ternaire suggère la trinité, révélation qui réunit les chrétiens d’Orient et d’Occident. Enna lél-lahi wa ilâyhi raji’oun vient se greffer en douceur dans un mouvement un peu plus allant sur le Nunc dimittis. L’âme s’en va vers le Père, vers le repos éternel et l’instant du jugement dernier approche. Les trompettes à la fin de ce troisième tableau annoncent le Dies Irae.

Quatrième tableau en deux scènes : Comme en écho au deuxième tableau, le mouvement binaire de l’Allegro installe un climat de tension grâce à l’utilisation de deux triolets répétitifs aux clarinettes et bassons. Le chromatisme vient également illustrer l’effroi qui nous saisira devant le corps réduit en cendres. L’invocation de la prophétesse Sybille n’apportera pas le calme invoqué, et la terreur de ce jour de colère reste omniprésente et s’accentue grâce à l’emploi des entrées canoniques rapprochées qui symbolisent les cris des âmes soumises à l’épreuve du jugement dernier. « ll est passé à l’Orient Eternel » fait référence ici à un idéal de la tradition maçonnique. L’Orient Eternel désigne, sans le définir, le lieu où vont les Maçons après la mort. Elle est employée dans la formule Le Frère X est passé à l’Orient Eternel. Cependant l’Orient est symboliquement, en Maçonnerie, le mot qui désigne l’espace sacré. La source de toute sagesse, de toute force et de toute beauté s’y retrouve. C’est aussi la direction d’où surgit la lumière. Un chœur de femmes vient clore ce tableau. L’âme et l’esprit se sont libérés. Dans une lettre au baron Van Swieten, Mozart confie L’Orient Eternel vaut mieux que toutes les afflictions d’ici-bas.

Cinquième tableau : Ce tableau vient illustrer dans un mouvement d’Allegro molto e giocoso, la demande des vivants de donner aux âmes le repos éternel. Le mouvement binaire en staccato léger et joyeux symbolise la lumière de la résurrection : Et faites luire pour eux la lumière sans déclin. Alors dans un tuilage final, les chœurs se rejoignent tandis que les basses répètent la formule traditionnelle : Donnez-leur le repos éternel et faites luire pour eux la lumière sans déclin, les autres parties des chœurs chantent la paix.

Dans ce requiem, le compositeur a réuni les croyances de toutes tendances, et les a associées à une rencontre fraternelle et universelle dès avant la mort. L’idée de fraternité universelle entre les hommes a été, pour Beethoven, l’idéal qu’il a exprimé dans la joie de sa neuvième symphonie. Le requiem de Robert Janssens propose une fraternité universelle par la rupture des entraves qui déchirent notre monde, en ce début du vingt et unième siècle, et la résolution des conflits entre Nord et Sud, entre l’Orient et l’Occident. Ce requiem finit par nous élever dans une réflexion optimiste : la paix, sûrement réalisée dans le sort commun de toute l’humanité après la vie sur terre, serait possible dès à présent.

Joseph EL BON Membre-Conférencier du Groupe de recherche sur le Patrimoine Musical à l’Université de Paris-Sorbonne.

BIENNALE DE LA SBAM

le 19 novembre 2017 à 20:00

Biennale d’Analyse Musicale de la Société Belge d’Analyse Musicale (SBAM)
Samedi 18 et dimanche 19 novembre 2017
Salle de Concert de l’IMEP
Plus d’infos : http://www.sbam.be/EnCours.html

CONCERT CARITATIF DU 4ème BATAILLON LOGISTIQUE – MUSIQUE ROYALE DES GUIDES

le 24 novembre 2017 à 20:00

Concert Caritatif du 4ème Bataillon Logistique avec la participation de la Musique Royale des Guides et de l’IMEP
Jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2017 à 20H00
Centre Culturel de Marche-en-Famenne, Chaussée de l’Ourthe 74, 6900 Marche-en-Famenne
Plus d’info : http://www.maisondelaculture.marche.be/activite/la-musique-royale-des-guides/

LA CAMERATA IMEP RENCONTRE L’ORCW

le 25 novembre 2017 à 18:00

La Camerata-IMEP rencontre l’ORCW et Sophie Hallynck
Samedi 25 novembre 2017 à 18H00
Amphithéâtre Vauban, rue de l’Arsenal, 5000 Namur

Un concert qui s’annonce exceptionnel ! Pour la première fois, la Camerata-IMEP rencontre à Namur l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie et la harpiste de renommée internationale Sophie Hallynck. Seront interprétées les œuvres suivantes: « La Jeune Fille et la Mort » – F. Schubert « Adagio pour Quatuor d’Orchestre » – G. Lekeu. « Danses » – C. Debussy. Soliste : Sophie Hallynck. Soirée organisée au profit de la recherche à l’UNamur.

Le samedi 25 novembre 2017 à 18h, l’Université de Namur, avec le soutien de l’IMEP et des Amis de l’IMEP, organise à l’Amphithéâtre Vauban un prestigieux concert au profit de la campagne « Bien vieillir, c’est pas du cinéma ! », parrainée par l’acteur Benoît Poelvoorde et sa maman Jacqueline.

Pour rappel, cette campagne a été lancée afin de permettre au grand public de soutenir des projets de recherche dans le domaine du vieillissement et des maladies qui y sont associées (athérosclérose, cancer). Ce concert s’annonce exceptionnel : pour la première fois, il réunira les musiciens de la Camerata-IMEP (Institut de Musique et de Pédagogie de Namur) et de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie. Ils seront rejoints par la harpiste de renommée internationale Sophie Hallynck. Les organisateurs vous retrouveront aux bars qui seront organisés à l’Arsenal (situé à côté de l’Amphithéâtre Vauban) après le concert.

Nous serions heureux de pouvoir vous compter parmi nous lors de cette soirée dédiée à la musique.
L’intégralité des recettes du concert et de la soirée sera reversée aux projets de nos chercheurs.
Informations pratiques et inscriptions sur www.unamur.be/soutenir/concert

N’hésitez pas à diffuser ces informations autour de vous!
Dans l’attente du plaisir de vous y accueillir,
Bien cordialement,

Naji Habra Annie Degen Eric van Zuylen Recteur de l’UNamur Présidente du Réseau UNamur Alumni Président du Comité du Fonds Namur Université

VENISE, SUR DES AIRS DE VIVALDI

le 2 décembre 2017 à 20:00

Venise, sur des airs de Vivaldi
Samedi 2 décembre 2017 à 20H00
Salle de Concert de l’IMEP
S’il est une musique qui est à même de révéler toute la magie de Venise, c’est bien celle d’Antonio Vivaldi, riche et débordante de vie, de puissance et de joie. Dans ce programme d’Arias de Vivaldi, la Mezzo-Soprano Amelia Jardon revisite le répertoire baroque vénitien dans cette première collaboration avec Emmanuel Grégoire et les musiciens Souad Bahbah, Marine Babakyan, Emeline De Belder, Jasmine Jardon, Matthieu Garnavault, Bernard Guiot et Elise Tossens. Ce concert est organisé par le Rotary Club Namur Confluent.

« UM MITTERNACHT » BALLADE LYRIQUE VIENNE 1900

le 4 décembre 2017 à 20:00

« Um Mitternacht »
Ballade lyrique dans la Vienne de 1900
Lundi 4 décembre 2017 à 20H00
Salle de Concert de l’IMEP – Pas de réservation
Concert de Lieder par les étudiants en master de la classe de chant. Projet transversal porté par Elise Gäbele, Christiane Gleis, Vincent Dujardin et Mathias Lecomte. Œuvres de G. Mahler, R. Strauss, A.V. Zemlinski, A. Berg, A. Schönberg …

CONCERT DE NOËL, POUR QUOI? POURQUOI?

le 18 décembre 2017 à 20:00

Concert de Noël : Pour Quoi ? Pourquoi?
Lundi 18 décembre 2017 à 20H00
Salle de Concert de l’IMEP – Pas de réservation
S’impliquant dans une société toujours en mouvance, qu’ont donc à dire les étudiants plasticiens de l’Institut Supérieur de Saint-Luc à Liège et les Etudiants de l’EVD de l’IMEP sur leurs positionnements de jeunes artistes de demain? Après l’interprétation des grands airs classiques du répertoire de Noël, nous assisterons à leurs transformations vers un discours novateur, musical et pictural restituant l’artiste dans notre société moderne.

CAMERATINA A L’IMEP

le 11 janvier 2018 à 12:30

Cameratina à l’IMEP
Jeudi 11 janvier 2018 à 12H30
Salle de Concert de l’IMEP
Réservation : http://nanamur.be/
Ce concert est l’occasion de découvrir un projet novateur et des talents d’exception, mettant également en exergue la merveilleuse dynamique du projet culturel namurois : le Na, avec la collaboration du NaMusiq’.

« CLARINET PARTY »

le 19 février 2018 à 20:00

« Clarinet Party »
Lundi 19 février 2018 à 20H00
Salle de Concert de l’IMEP
Pas de réservation

CONCERT ACCORDEON – VIOLONCELLE

le 26 février 2018 à 20:00

Concert Accordéon – Violoncelle
Lundi 26 février 2018 à 20H00
Salle de Concert de l’IMEP – Pas de réservation
Concert par la classe d’accordéon de Christophe Delporte et de violoncelle d’Eric Chardon, suivi de l’ensemble « Astoria », qui vous fera voyager des faubourgs de Buenos Aires jusqu’aux terres chaudes enfouies sous la flore tropicale.

LES CHOEURS DE L’IMEP EN CONCERT

le 5 mars 2018 à 20:00

Les Choeurs de l’IMEP en concert
Lundi 5 mars 2018 à 20H00

Salle de Concert de l’IMEP – Pas de réservation
Musique pour choeur du XXème et XXIè siècle
Création d’une oeuvre de Benoît Mernier
Direction: Benoît Giaux et Guillaume Houcke

LES CONTES D’HOFFMANN DE J. OFFENBACH

le 25 mars 2018 à 17:00

« Les Contes d’Hoffmann »
23, 24, 29, 30, 31 mars 2018 à 20H00
25 mars 2018 à 17H00
Salle de Concert de l’IMEP – Réservation souhaitée
Opéra fantastique de J. Offenbach présenté par la classe de chant de l’IMEP.
Direction Artistique : Françoise Viatour
Direction Musicale : Daniel Thonnard
Direction de Choeur : Benoît Giaux.

Tarifs et Réservations
Adultes : 15€
Jeunes (jusque 26 ans) : Gratuit
Seniors (60+) : 10€
Par Email : maud.casimir@imep.be
Par téléphone : du lundi au vendredi de 8H30 à 12H30 et de 13H00 à 16H30 au 081/73 64 37.
Inscription confirmée par le paiement sur le compte BE62 3500 1539 7861 (indiquer en communication le nom et la date du projet).
Payement à effectuer minimum 4 jours ouvrables avant la date du projet. Pour tous les projets (avec ou sans réservation), le placement est libre.

GRAND CONCERT IMePERCUSSION

le 25 avril 2018 à 20:20

Grand Concert de clôture de l’IMePercussion
Mercredi 25 avril 2018 à 20H00
Salle de Concert de l’IMEP – Pas de réservation

Grand concert de clôture de la deuxième édition du Festival IMePercussion avec Guy « Guido » Broglé et l’Ensemble de Percussion de l’IMEP, mettant à l’honneur les principaux instruments de percussion de la musique cubaine. Un répertoire salsa viendra endiabler le concert avec des étudiants d’autres disciplines (piano, basse, section cuivre, chant).

LES MIDIS DU SÉMINAIRE 2017-2018

le 26 avril 2018 à 12:15

Les jeudis à 12H15 – Séminaire Notre-Dame de Namur, rue du Séminaire 11b – 5000 Namur. Entrée Gratuite.

09 novembre 2017 : Classe de l’OrgueStudio
23 novembre 2017 : Classe de l’OrgueStudio
14 décembre 2017 : Classe de Musique de Chambre
22 mars 2018 : Classe de Saxophone
26 avril 2018 : Classe de Musique de Chambre vocale

CONCERT SYMPHONIQUE

le 5 mai 2018 à 20:00

Concert Symphonique
Samedi 5 mai 2018 à 20H00
Centre Culturel Marcel Hicter – La Marlagne
Réservation souhaitée

« Initiale » – P. Boulez (Création belge)
« Chant Funèbre » – I. Stravinsky (Création belge)
« 6ème Symphonie » – G. Mahler
Orchestre Symphonique de l’IMEP
Chef d’Orchestre : Ronald Zollman.

Tarifs et Réservations
Adultes : 15€
Jeunes (jusque 26 ans) : Gratuit
Seniors (60+) : 10€
Par Email : maud.casimir@imep.be
Par téléphone : du lundi au vendredi de 8H30 à 12H30 et de 13H00 à 16H30 au 081/73 64 37.
Inscription confirmée par le paiement sur le compte BE62 3500 1539 7861 (indiquer en communication le nom et la date du projet).
Payement à effectuer minimum 4 jours ouvrables avant la date du projet. Pour tous les projets (avec ou sans réservation), le placement est libre.

RECITAL EVD

le 17 mai 2018 à 12:30

Récital EVD
Jeudi 17 mai 2018 à 12H30
Espace culturel d’Harscamp, rue Saint Nicolas 2b, 5000 Namur
Réservation : http://nanamur.be/

L’EVD (European Vocal Department) est une formation de pointe réservée à l’élite. Elle offre aux chanteurs la meilleure préparation possible à la vie professionnelle. Lors de ce récital vous aurez la chance d’écouter le grand répertoire lyrique. Concert proposé par le NaMusiq’.